AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Pensées de R.W.Fenton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Baron, megalomania queen of my heart


♣ Messages : 612
♣ Livre Sterling : 590
♣ Date d'inscription : 08/07/2011
♣ Age du personnage : 35 ans
♣ Profession : Baron


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: ALWAYS
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Pensées de R.W.Fenton   Sam 16 Juil - 19:44

PREMIERE ENTREE

La page est parsemée de tâches d'encre et l'écriture malhabile.L'entrée date des 10 ans de Ralph


J'ai été un peu déçu lorsqu'on ma tendu cet ouvrage. Mère m'a dit qu'il fallait que je note ici ce qui me passait par la tête, père a simplement levé au ciel et n'a pas prononcé une seule parole. Les domestiques chuchotaient auprès de moi durant la journée ,ils devaient penser que je n'écoutais pas mais je les ai entendus dire que mon père le baron et ma mère s'étaient disputés à ce sujet. Comme quoi ce serait une occupation de fille!

En apprenant cela, j'ai failli piétiner ce présent! Je suis un homme moi, c'est ce que papa me répète chaque jour!Que je ne dois pas pleurer car je suis un homme, et que je vaux mieux que toutes ces femmes! Quand il dit ça, je vois souvent Mère baisser les yeux , avec cet air toujours triste. Je ne la vois jamais sourire quand le Baron est là..

C'est en entendant Marie, la suivante de ma mère, dire que certains grands personnages du royaume le faisaient et qu'ils étaient tous réputés pour leurs conquêtes.. je n'ai pas compris ce qu'elle voulait dire par là, que je me suis décidé à faire pareil. Mais aujourd'hui, je n'ai rien à raconter d'autres.

XXX ENTREE

L'écriture est un peu plus affirmée, la page plus propre. L'entrée date d'un jour de l'année XXX , Ralph a 25 ans.

Baron Ralph Fenton. Je dois avouer que cela sonne bien, grâce soit rendu à Père d'être décédé si tôt, sinon j'aurais passé ma vie sans domaine et titre propre. Aujourd'hui je suis le seul baron de Kylven existant.. bien sûr c'est sans compter les bâtards de Père, éparpillés dans la nature, mais ils ne sont rien, comparés à moi, tout juste destinés à essuyer la boue de mes bottes.
Peut être est ce présomptueux de ma part de dire cela, mais je ne fais qu'énoncer la vérité. Où sont ils ceux là? Ils sont palefreniers, paysans, valets, tandis que moi je suis baron.

La belle jambe.. c'est une vie ennuyeuse que celle d'aristocrate. On ne fait rien, et les activités se répètent inlassablement en une monotone ritournelle. Parfois, même si je ne l'avouerai à personne, j'aimerais me glisser dans la peau de plus petit que moi et expérimenter la vie d'une autre façon, une vie plus remplie, plus intense, plus vraie. Mais je ne suis pas fou, je n'aurais pas survécu si j'étais né de l'autre côté de a barrière... sans être de constitution faible, je ne suis pas très vaillant. A l'heure qu'il est je serais sans doute à moitié enterré, tué à la tâche!

Au lieu de cela je me pavane,je fais le beau, je séduis ces dames. Je ne suis pas un homme bon, très probablement les feux infernaux m'attendent, moi qui n'ai rien fait de louable sur cette terre. J'abuse des gens autour de moi, un défaut que mère reprochait à feu mon père autrefois. Serait il possible que j'ai grandi pour devenir l'exacte réplique de mon géniteur? ?J'aimerais dire le contraire , pourtant que peut on dire d'un homme qui trousse les demoiselles sans leur consentement dans les couloirs à la vue de tous... Certainement pas qu'il mérite le respect.

J'entends encore ses cris étouffés par mes soins...Mais ils s'en iront, et puis de toute façon la page ne peut être tournée et je suis comme je suis. Il est temps pour ceux qui m'entourent de l'accepter, ils ne me changeront pas.

De toute façon je sais que je m'en tirerais toujours, quoique je fasse, alors pourquoi me retenir, pourquoi me contenir, pourquoi feindre la vertu? Tout cela ne sert pas en ce bas monde. Il vaut mieux être le fauve que la proie, c'est un fait!




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Baron, megalomania queen of my heart


♣ Messages : 612
♣ Livre Sterling : 590
♣ Date d'inscription : 08/07/2011
♣ Age du personnage : 35 ans
♣ Profession : Baron


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: ALWAYS
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: Pensées de R.W.Fenton   Mar 13 Sep - 18:31

An de grâce 1536:



*35 ans sur cette terre déjà, soit bien plus d'un quart de siècle, j'ai fêté l' occasion comme il se devait par un festin qui aurait régalé le Roy Henry et toute sa cour. Les meilleurs musiciens avaient été convié par mes soins à Clifford House, sous la direction de ce bellâtre de Fitzpatrick qui en a profité pour enjoler bien des dames de l'assistance en compagnie de son acteur fétiche, un être que j'abhorre tout particulièrement. Mais l'essentiel est que j'ai réussi à faire bonne impression sur toute l'assistance, et chacun semblait ravi de ce moment que je leur avais offert avec complaisance. Aux saynètes de théâtre ont succédé les danses. J'ai laissé tous les autres s'amuser et boire, moi, je suis resté dans mon coin à les regarder, un sourire aux lèvres. Je ne goûte plus à la danse comme autrefois où les jeunes filles innocentes, maintenant devenues raisonnables tombaient dans mes bras comme des mouches. Aujourd'hui où est l'amusement à faire tournoyer des femmes grossies par des accouchements successifs ou bien aigries par l'existence. Où est l'amusement à avoir dans ses bras des femmes qui se souviennent avec colère de leurs ébats de jeunesse à vos côtés, mais vous reprochent de ne jamais avoir cherché à régulariser votre situation amoureuse.

Je ne leur avais rien promis , elles s'étaient offertes. Les rares que j'avais forcées n'en avaient pas reparlé, par honte, et cavalaient aujourd'hui gaiement aux bras de leurs maris.. ou de leurs amants.La vie passait si vite! J'ai 35 ans , une réputation exécrable, une passion pour tout ce qui peut dilapider ma fortune, et je n'ai pas d'enfants. J'ai 35 ans, et je n'ai rien fait qui puisse passer à la postérité.



* Après maintes et maintes réflexions, je me suis décidé, poussé par la sonnette d'alarme qui résonnait dans mon esprit depuis la nuit de mes 35 ans. Je l'ai rencontré, déterminé à lui passer la bague au doigt dans les délais les plus courts. Encore que court ne convienne pas exactement, car je n'ai pas en vue un mariage moins que grandiose. Elle est devenue comme je l'avais imaginée, elle fera plus d'un jaloux avec ses beaux cheveux miel et son visage délicat de poupée. Seulement, je n'ai pas l'impression de faire une heureuse, elle m'a semblé plus chagriné par ma vue qu'autre chose. Mais pourquoi devrais je mentionner cela, ce n'est pas comme si son point de vue comptait! Consentante ou pas, elle sera dans mon lit avec la bénédiction de l'Eglise. Elle sera la mère de mes enfants et sera respectée pour ça, n'est ce pas assez pour elle?Je suis prêt à être proche d'elle et à la connaitre si c'est la pensée d'épouser un parfait inconnu qui la tourmente.



*J'ai eu droit à un assaut féminin en me rendant à ma séance de paume. Par ses charmes malheureusement bien placés et son toupet, elle a réussi à me faire rater mon moment favori de la journée. Insupportable femme! Qu'avait elle besoin de venir se pavaner devant mes yeux égarés de pauvre mortel, moi si enclin à succomber au péché de chair! Seules mon mépris pour les femmes trop entreprenantes m'a poussé à détacher mes yeux de ce décolleté si appétissant qui me promettait mille douceurs. Selon les racontars, elle se cherche un mari, et bien elle le trouvera ailleurs. Du reste elle est bien mal informé si elle me croit bon parti, fortuné et charmant.J'ai été un peu brutal lorsque je l'ai repoussé et je n'ai pas non plus fait montre d'une grande politesse, mais à ma décharge, un marmot venait de me voler et il m'arrive d'être sanguin...


- Tout ne s'est pas passé comme prévu, ou plutôt si! Comme prévu la mignonne petite livreuse est venue me livrer une robe dont je n'avais pas l'utilité. Je me suis permis de poser mes mains balladeuses sur elle, sachant qu'elle ne pourrait rien y faire, et que toute résistance de sa part ne servirait à rien, sinon à m'exciter davantage. ^Mais perversion propre à ma personne, j'aime la résistance tout comme je ne la supporte pas! Et j'ai corrigé la demoiselle comme il convient. Je lui ai laissé croire que j'allais abuser d'elle en l'empêchant de s'en aller, mais au final je n'ai rien fait, j'ai juste eu l'immense plaisir de l'effrayer au plus haut point. Diable, cette journée s'est avérée plaisante!

* Jane Johnson. Si une prostituée vaut son pesant d'or c'est bien elle. Peter me l'a gentiment conseillé, car il entretient apparemment avec elle la relation la plus fusionnelle qui soit. A t on jamais vu ça? Un client tendre et amical avec la femme qu'il paie pour lui faire de petits plaisirs.... Réalisant les trous que j'avais pu faire dans mes finances, j'ai arrêté de la voir. Tout le monde a pensé que je faisais ça par égard pour ma fiancée. Ils me connaissent bien mal! Pourquoi me retenir alors qu'elle ne semble pas apprécier ce que je lui offre! Soyons égoïste une bonne fois pour toute.. et peut être pas la dernière à la réflexion.

Un état d'âme m'a poussé à lui faire la conversation, elle , cette femme à qui d'ordinaire je n'accordais rien de plus que mon argent . Elle a un sacré bon sens, une aisance orale qui ne cesse de m'impressionner et elle est tenue au secret, alors pourquoi ne pas me confier à elle ! J'ai même été plus prévenant qu'à mon habitude...Elle m'a flatté, trop peut être, mais elle sait que mon oreille aime ce son si faux mais si agréable. Johnson ne comprend pas que je poursuive Cecily et la dit ingrate. Serait ce de la jalousie?! Je n'en crois rien. Simplement son bon sens paysan: l'argent que je pourrais apporter à Cecily devrait selon elle suffire à persuader la demoiselle de m'épouser. Quelle ironie! Je ne suis pas si riche qu'elle le pense.. et Cecily, elle, ne vit pas dans le dénuement. Elle n'a pas besoin de moi. Jane Johnson ne peut pas comprendre, mais tant pis. Je sais qu'elle ne me juge pas, qu'elle n'ose pas me déplaire, et cela me conforte dans mes confidences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pensées de R.W.Fenton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Seul et sage pensée!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Petite pensée pour le Japon
» reflexion bidon sur le mode de pensée de la société !!!!!
» Tome 9 - Ce que vous en avez pensé ! ♥
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAJESTIC ROSE ♚ :: Continuons le Jeu :: Journaux Intimes-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit