AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


♣ Messages : 279
♣ Livre Sterling : 755
♣ Date d'inscription : 04/01/2011


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?:
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Dim 18 Sep - 13:48




❀ L'EXECUTION DU TRAITRE


25 Juin 1536

Les curieux étaient tous là pour regarder la cause de leurs malheurs mourir. Depuis le grand incendie qui avait ravagé quelques quartiers de Londres et des commerces, le roi exigeait une revanche et ce que Henry veut, il l'obtient toujours.
Pendant de nombreuses journées, il avait été torturé, mais nuls mots ne sortirent de ses lèvres à part les cris de sa douleur. La Tour, voilà le lieu de son enfermement, ce lieu qui avait enfermé la reine Anne et de nombreux autres grands Hommes de l'histoire anglaise. S'échapper de la Tour et en faire évader un homme était presque impossible et la Rose Noire resta calme, préférant sauver ses rangs plutôt que de sortir un unique compagnon d'arme.
Ils étaient là, que ça soit les nobles, les bourgeois ou les pauvres, pour regarder l'homme mourir. Son identité personne ne la connaît, mais un seul mot sort de leurs bouches, quand celui s'avance vers l'échafaud, en compagnie de plusieurs soldats du roi : « Traître ».
L'homme, dont le corps était brisé par la torture, était traîné par ses gardes, à cause de ses membres inférieurs brisés, il tentait tout de même de garder la tête haute.

Le peuple anglais huait cet homme tandis qu'on le faisait monter à l'échafaud. La sentence ? Personne ne la connaissait encore, mais le roi, étant dans une colère dévastatrice n'a pas du être tendre. Après tout, pourquoi être gentil avec un traître et un tueur.
Le bourreau arriva alors sur le lieu, saluait par la foule, comme un libérateur et un sauveur, ayant le beau rôle dans l'histoire, il n'hésita pas à jouer de sa hache en fracassant quelques pastèques. Pour la plus grande joie de la foule.
L'exécuteur de la sentence s'avança alors devant l'estrade, tel un orateur, il prononça le jugement qui avait été rendu le matin même.

« Aujourd'hui, les juges ont délibéré et avec le consentement de notre bon roi Henry le huitième, l'homme dont le nom est inconnu, sera mis à mort, pour les crimes qu'il a commis : la traîtrise, la tentative de meurtre sur notre souverain, le meurtre de plusieurs centaines de personnes et la destruction de notre ville. Le coupable mourra dans d'atroces souffrances, il sera pendu et avant, que sa mort ne survient, il sera détaché, sa langue sera coupée et brûlé sous ses yeux, ses parties intimes lui seront arrachées et ses entrailles vidés de son corps. Aujourd'hui, justice sera rendue. »

Sous les applaudissements de la foule délire, l'homme se recula, laissant la place aux deux principaux protagonistes, le bourreau et sa victime. Cette dernière se tenait à genoux, ne pouvant plus se tenir debout, mais son visage n'avait aucune expression durant l'exécution de la sentence. C'était comme ci, l'homme acceptait sa chute, sans rien attendre en retour.

Ce que vous pouvez faire :


▬ Vous pouvez regarder ce début, imaginait que tout est calculé et mis en scène, pour montrer au peuple anglais, que le roi a toujours autorité sur son peuple et qu'il est là pour le protéger.
▬ Vous devez rester logique s'il vous plait, vous ne pouvez pas monter sur l'estrade ni hurler dans la foule que c'est honteux de traiter un homme ainsi. Sinon vous serez accusé de traîtrise et croyez moi, nous suivrons à la lettre, les mœurs de l'époque.
▬ Vous pouvez donner votre avis, à votre voisin, après tout, ça peut-être sympa.
▬ Pour le moment, il n'y a pas eu d'exécution, si nous découvrons une personne, parler de l'exécution en elle-même, alors qu'elle n'a pas encore lieu, le RP sera supprimé.
▬ Un rebondissement aura lieu durant cet évènement, donc restez logiques et attendez, ce n'est que l'épilogue de l’événement, pour le moment.
▬ Vous pouvez aussi bien préciser la peur que vous avez ressentie durant l'incendie et évoquer cet évènement.
▬ L'exécution se déroule 20 jours après l'incendie, veuillez respecter les dates, s'il vous plait.
▬ Les membres de la Rose Noire peuvent participer, pour donner leur avis, mais attention sous leurs comptes spécifiques. Ils peuvent aussi participer avec leur(s) personnage(s).








Dernière édition par The Majestic Rose le Dim 20 Nov - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumsactifs.com
avatar

Selvy ♣ Âme en reconstruction


♣ Messages : 669
♣ Livre Sterling : 855
♣ Date d'inscription : 21/09/2011
♣ Localisation : Londres
♣ Age du personnage : 25 ans
♣ Profession : Tisseuse


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: 2 rps de disponible
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Jeu 22 Sep - 21:04

    C'est donc en cette belle journée de juin que le "traître" devait mourir. Je ne sais pas du tout qui il était mais j'avais cru comprendre qu'il appartenait à la rose noire, un groupuscule de mauvaises personnes, encore plus mauvaises qu’Édouard qui m'avait violé, c'est vous dire si elles étaient mauvaises. Cela faisait un mois que j'étais ici à présent, que j'avais pu assister de loin à ce mariage royale, que nous avions pu nous amuser un peu en oubliant les tracas de la vie. Un mois que ma vie avait basculé, depuis la mort de ma mère, et mon viol. En repensant à ces moments là, je me voyais en haut d'une falaise me jetant dans le vide, alors moins j'y pensais et mieux je me portais. J'avais entendu parler de cette exécution. Je n'étais pas très partisane de ce genre de pratique mais je voyais cela comme un bon moyen d'exorciser mes peurs, m'imaginant ce que cette personne dont nous ignorions le nom était mon violeur, comme pour me dire qu'il serait mort et que je n'aurais plus de soucis à me faire. Cela ne tiendrait pas longtemps, mais pour quelques heures, quelques jours, je me sentirais peut être un peu plus en sécurité dans cette ville qui ne m'en donnait pas le sentiment. Un viol, un incendie que j'avais pu voir d'assez loin, n'étant pas de ce côté de la ville lorsqu'il avait débuté. J'aurais très bien pu être en train d'acheter un livre ou quelques choses comme ça mais non, nous étions dans notre hôtel, logé aux frais du roi du Portugal. Je ne sais pas combien de temps encore nous resterions mais apparemment, nous étions là pour encore un peu de temps à mon grand désarroi. J'étais donc venu à la tour de Londres pour assister à cet évènement plutôt tragique. Le roi avait voulu la mort de ce malfrat et il l'avait obtenu, montrant ainsi que personne ne pouvait essayé de l'atteindre ou être en désaccord avec lui. Je n'aurais pour rien au monde voulu être à sa place. Pourtant, même s'il avait les jambes brisées, il ne rechignait pas. Même à l'annonce qu'on allait le pendre, il ne broncha pas. Je ne sais pas si je resterais jusqu'à la fin, car cela semblait être horrifiant. Je n'avais pas envie de voir sa langue coupée, brûlée, et le reste. Mais le voir pendu semblait être à ma portée. Je ne dis pas que je suis prude, que cela me fait peur, mais je n'appréciais pas tellement la torture, j'avais assez donné avec ce mécréant qui m'avait volé ma virginité.

    Je ne sais pas les traitements que cet homme a subit dans les cachots de la tour mais il semble déjà bien mal en point, comme s'il avait été déjà amputé de ces jambes. La foule était en délire, mais moi, je me tenais dans le fond, et je ne disais pas un mot, je restais silencieuse. Il y avait tellement du monde que je pouvais passer assez inaperçue. Je me focalisais sur sa tête, je me disais que c'était lui, que c'était Edouard, qu'il était un traître et qu'il méritait d'être pendu en tant que tel. Mais ce n'était qu'un doux rêve. Si cela se trouve, il recommencera encore et encore avec d'autres jeunes femmes alors qu'il a bu trop de breuvages alcoolisés. J'attendais sa pendaison avec une certaine délectation. Pas que je sois sadique, mais voilà, j'avais besoin de ça pour pouvoir me sentir mieux dans mon corps durant quelques heures, quelques jours au mieux, le traumatisme étant encore bien présent malheureusement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♣ Messages : 115
♣ Livre Sterling : 298
♣ Date d'inscription : 20/07/2011
♣ Age du personnage : 29 ans


MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Ven 23 Sep - 19:55

Aller à l'exécution publique, ou ne pas y aller? C'était la question qui avait habité pendant toute la journée le brave barbier. Un traitre à la couronne à ce qu'on racontait, un de ceux qui auraient foutu le bazar dans la ville en brûlant les maisons aux alentours. Si c'était vrai alors il méritait amplement ce qu'il récoltait ce lascars. C'était un raisonnement simple qui collait parfaitement à la nature de l'Irlandais qu'il était. Il pesait la chose de façon mesurée mais expéditive, car après tout, il n'avait pas que ça à faire, en tant qu'homme du peuple, il ne pouvait se permettre de prendre vingt minutes à réfléchir sur le sens de la vie ou des décisions royales, et puis du reste, ça ne se faisait pas de discuter des décisions royales!

D'un côté, aller à l'exécution ne le tentait pas plus que ça. Ce qu'on infligeait aux traitres à la couronne n'était en général pas beau à voir, même répugnant pour toute personnes , qui comme lui, ne supportait pas vraiment la vue du sang, et encore moins des boyaux et autres immondices peuplant le corps. Mais d'un autre côté, si il n'y allait pas, on finirait peut être dans le voisinage par se poser des questions sur lui.. et si lui, le jeunot, l'idiot, feignait en fin de compte sa maladresse et le reste pour qu'aucun soupçon ne pèse sur lui.. et si il était un membre de la rose noire?! Ohhh non.. il ne voulait pas courir le risque que des ragots se propagent à son encontre, ou même qu'un espion du roy s'aperçoive que ce barbier n'avait pas l'air d'être en osmose avec les actes du monarque. Sa paranoia et son côté peureux l'emporta sur le reste, et c'est d'un pas sans joie qu'il se rendit au lieu de l'évènement .

Il était manifestement en retard.. enfin.. juste à temps pour entendre ce discours qui lui fit froid dans le dos. Quelle horreur.. arracher une langue.. et les parties intimes. Oh il sentait qu'il allait vomir avant même que le massacre commence! Tournant sa tête de côté afin d'éviter de voir la scène qui allait se produire (le son suffisait déjà!) il repéra à quelques pas de lui, une tête brune bien connue. Sans hésitation, il se dirigea vers elle et posa une main sur l'épaule de la jeune femme.


-Selvy? Je n'aurais pas cru que tu étais amatrice de ce genre de spectacles. Toi si douce, si... -belle, faillit il déclarer avant de bafouiller et de sortir- si b..je veux dire si sensible!

De ses grands yeux expressifs, il la regarda avec tout l'étonnement dont il pouvait faire preuve. Comment! Selviana, cette sainte femme aimait les spectacles de sang et d'horreur?!Tudieu,maintenant il devait passer pour une femmelette à ses yeux avec son air malade!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Selvy ♣ Âme en reconstruction


♣ Messages : 669
♣ Livre Sterling : 855
♣ Date d'inscription : 21/09/2011
♣ Localisation : Londres
♣ Age du personnage : 25 ans
♣ Profession : Tisseuse


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: 2 rps de disponible
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Lun 26 Sep - 22:09

    En venant ici, je ne sais pas vraiment à quoi je m'attendais. Je ne connaissais pas le traître, d'ailleurs personne ici présent qui connaîtrait le traître n'avait à se manifester, s'il voulait rester en vie. Si c'était mon cas, je ne dirais pas un seul mot, par peur de finir comme lui. Oui, j'étais brisée de l'intérieur, oui, j'avais des envies de mourir parfois, mais pas de cette façon, c'était bien trop horrible comme fin de vie, torturer devant tout le monde. Je n'étais pas une terroriste, encore moins une sorcière ou quelques choses y ressemblant, alors il n'y avait pas de raisons que je finisse un jour pendue ou brûlée. Puis, en y réfléchissant bien, j'ai compris pourquoi j'étais venue ici. Sans m'en rendre compte, j'étais venu m'exorciser de ce mal qui me rongeait de l'intérieur depuis maintenant quelques semaines. Cependant, le spectacle que j'allais voir ne me plairait sans doute pas, mais le pourrait être au moins là pour le début, histoire de m'imaginer Edouard pendu à cette satanée corde. Je n'avais point l'habitude de jurer dans mon esprit mais là, la pensée avait été brève, mais bien là. Je ne voulais pas subir les foudres de notre dieu, alors j'essayais de ne pas visualiser Edouard à Satan mais c'était plus fort que moi. Il avait été possédé par un démon lors de l'immondice acte qu'il avait commis sur ma personne.

    J'essayais de me faire néanmoins discrète, les femmes n'avaient pas forcément une place bien en vue dans ce genre d'évènement, mais je n'avais pas peur qu'on me fasse se reproche, je n'avais pas peur, loin de là. Je devrais être en ce moment en train de vendre des tissus à de braves gens, mais mon envie était bien ailleurs, je voulais voir cet homme mourir, de façon violente, très violente même, mais je ne doutais pas. En ferrais-je de mauvais rêves ? Cela est possible, mais ils seraient encore plus doux que la vision de ce vil personnage, de cet anglais qui était pire qu'un homme sans foi. Alors que mon regard était concentré sur la scène qui était devant mes yeux, je sentis alors une main sur mon épaule. Mon sang se glaça en un instant, lorsque j'entendis la voix de messire O'Hara. D'un seul coup, la pression redescendit aussi vite qu'elle était monté. Je n'avais rien à craindre de lui, il était bien trop peureux pour osé simplement approché de trop près mes lèvres. S'il n'avait pas encore été maladroit physiquement, il avait failli dire tout haut ce qu'il semblait pensé tout bas. Je n'aurais point rétorqué face à ce compliment mais il ne réussit pas à la dire. Il me dit toutefois que j'étais douce, ce qui me ravissait grandement, mais il ne put se résoudre à me donner un compliment sur ma beauté. Cela me donna un petit sourire sur mes lèvres. Je n'étais une jeune femme si sensible que ça, du moins, je ne l'étais plus vraiment à présent. La mort de ma mère m'avait endurcie, et mon viol encore plus mais ça, il ne le savait pas, pas encore. Je n'étais pas résolu à avoir une relation plus qu'amicale avec lui. Il était loin d'être désagréable à regarder, mais j'avais encore en mémoire ces évènements qui ... étaient encore un grand traumatisme pour moi. J'étais là depuis environ un mois, un mois que cela s'était produit. Je répondais toutefois à messire O'Hara.

    " Je pourrais dire de même pour vous messire O'Hara. Je ne vous pensais pas avide du sang de ce traître, mais peut être a-t-il tué quelqu'un que vous aimiez durant l'incendie de la ville, pour que vous veniez savourer la justice royale ? Vous me semblez bien pâle, vous êtes sur que vous vous sentez bien, vous êtes peut être fiévreux ? "

    Maladroit, et peureux, voilà ce que le barbier était. Il ferait un bien piètre chevalier si jamais il voulait en devenir un dans un futur proche. Il n'avait pas la valeur d'en être mais au moins, il ne serait jamais trop loin de moi pour me redonner un peu le sourire. Je ne me plaindrais donc pas de sa présence ici. Je sentais que la foule serait en liesse pendant que lui viderait le contenu de ce qu'il avait mangé quelques minutes auparavant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Fondatrice ღ « La guerrière au cygne. »


♣ Messages : 1501
♣ Livre Sterling : 2553
♣ Date d'inscription : 06/03/2011
♣ Localisation : Londres
♣ Age du personnage : 20 ans
♣ Profession : Boulangère


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?:
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Mar 27 Sep - 14:24




« Un cygne blanc tâché de noir »

La curiosité… voilà ce qui m’avais conduit ici, une curiosité malsaine sans doute. Ce n’était pas mon genre de venir à pareil spectacle, mais croire les rumeurs et écouter ce que disaient les Londoniens n’était pas toujours bon … Beaucoup de choses non fondés, je voulais me faire une idée par moi-même. Vêtue entièrement de noir avec une robe usée, un pauvre vêtement j’avais pris soin de m’attacher les cheveux en un chignon soigneusement fait. Une tenue sobre, je n’allais pas un bal mais à une exécution et cela ne me réjouissait en rien ! J’étais de ceux qui pensaient que c’était une mise en scène organisée par le roi, lors de l’immense incendie qui avait brûlé bon nombre d’habitations et de commerces – de grâce ma boulangerie était sortie indemne – c’était la Rose Noire qui avait gagné contre le roi. Nous n’étions pas en sécurité dans les rues de Londres, rien qu’à voir l’air horrifié d’Antanasia lorsque je lui avais dis que j’avais vécu pendant quelques jours dans la rue…

Je suivais le peuple qui se dirigeait vers la Tour de Londres, l’exécution représentait un moyen de distraction. Arrivée à l’endroit où l’exécution allait avoir lieu, j’aperçus immédiatement Liam, un peu plus loin. Je m’éloignais rapidement de l’endroit où il se trouvait. Cela ne m’étonna même pas de trouver ce chevalier ici, c’était bien le genre… Je me mis au milieu de la foule, sur le côté de l’estrade attendant de voir ce qu’il allait se passer. C’était calme… Beaucoup avait dit que la Rose Noire n’oserait pas venir ici, mais si le traitre en faisait partie, ils seraient lâche de leur part de le laisser mourir. De nature sensible, mon cœur se serra quand le bourreau lu la sentence… C’était vraiment horrible. Le méritait-il vraiment ? Peut-être était-il innocent ? S'il était ici, je me doutais bien qu'il ne devait être tout blanc mais tout de même...Je n’applaudis pas … Non pas que je voulais jouer les rebelles, je n’avais aucunes cartes en main pour jouer les justicières. Mais, je n’avais pas appris à me réjouir de la mort. Même si cela avait été mon pire ennemi sur l’estrade qui attendait son exécution.

J’étais horrifiée par cette sentence, et j’en venais même à me demander pourquoi ? Quelle idée j’avais eu de venir ici ? En tant que Londonienne, je me devais d’être là, de me tenir au courant par mes propres moyens de ce qu’il se passait dans tous le pays. J’étais quelqu’un de cultivée, au premier regard on n’en serait jamais douté mais j’avais appris de nombreuses choses de mon éducation pour devenir une jeune fille modèle. Je m’intéressais aux événements, même les pires choses qui pouvaient arriver ici. D’ailleurs, j’avais eu beaucoup de chances que la boulangerie soit épargnée que serais-je devenue ? J’aurais du retourner vivre, pendant un temps, chez mon amie Elizabeth, mais cela me gênait de devoir mendier comme cela pour trouver un toit sous lequel vivre. Fort heureusement, mon gagne pain et maison était resté intact. Nous avions du tout nettoyer, car les cendres et la poussière soulevaient par le feu des commerces voisins avaient réussis à pénétrer dans la boulangerie mais rien de grave. Soulagement absolue donc.

Je crois qu’une fois l’exécution faites, je me mettrais à pleurer… c’était tellement triste de voir ainsi une personne mourir. C’était le pêché mignon de notre bon vieux roi de voir les gens sans leurs têtes. Je ne partageais pas ce plaisir… Je ne regardais personne, tête baissée attendant que quelque chose se passe, hésitant à partir, les supplices qui allaient vivre aller être insoutenable à regarder. Un moindre faux pas et nous risquions tous de vivre sans notre tête. Etions-nous vraiment maitre de notre destin ? Notre vie … notre mort … Nous n’avions aucunes cartes en main, c’était effrayant…

_________________

    Svan' ᘚ L'amour est insaisissable. C'est un vide intérieur qui se comble. La beauté retrouvée grâce au regard d'un autre. C'est vivre au présent, pour l'avenir, en brûlant le passé. C'est la seule façon de se sentir vivant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://7wonders.forumactif.fr/


♣ Messages : 115
♣ Livre Sterling : 298
♣ Date d'inscription : 20/07/2011
♣ Age du personnage : 29 ans


MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Ven 30 Sep - 17:45

L'avait il tutoyé par mégarde?! Oh zut..Et était ce une impression, où il l'avait senti se raidir à son contact?! Remarque, en y repensant, si quelqu'un l'avait surpris ainsi sans crier gare, il aurait lui même sursauté alors au final, c'était tout à fait compréhensible. Qu'il était bête de ne pas avoir pensé à s'annoncer avant de la toucher. Oui vraiment, il battait les records de gestes déplacés ces derniers temps.

Mais il n'y pouvait rien, c'était comme si un mauvais esprit le poussait à faire toutes ces choses stupides . Petit, il avait été un de ces garçons un peu timides, mais tout à fait normaux, mais plus les années avaient passé, et plus on l'avait regardé de haut ou avec amusement, il était devenu une vraie bête de foire.Les gens pensaient qu'ils ne remarquaient pas leur réaction, qu'il était trop niais pour se rendre compte des moqueries , comme si surdité allait de pièce avec stupidité!

Le barbier ,qui s'était renfrogné à l'idée d'avoir pu déplaire à Selviana ,se sentit cependant vite ragaillardi en voyant un sourire orné le beau visage qui occupait son champ de vision. Alors oui, il n'était pas un de ces mâles alpha.. il était même plus fillette mollasonne que Selviana, mais il réussissait à embellir cette face déjà si harmonieuse par ses bêtises, et au fond il en était heureux.

Heureux.. mais honteux aussi. Comme tout homme, il avait sa dignité, et entendre sortir de cette charmante bouche des paroles qui semblaient insinuer qu'il donnait l'image d'une mauviette incapable de supporter un tel spectacle le vexèrent. Mais c'était vrai..Bredouillant un moment et se raclant la gorge dans un réflexe de gêne, il s'empressa de nier en bloc!

-Non non, ça va très bien, je vous assure,c'est juste mon teint naturel d'Irlandais. Et puis vous savez, je ne sors pas beaucoup dehors alors..!Je suis venu pour...et bien, je ne sais pas. Je passais juste par là et je me suis dit tiens il y a un attroupement là bas. Par simple curiosité je me suis rapproché.

Et j'ai failli repartir parce que je ne pouvais supporter la vue de ce sanguinaire spectacle mais comme je vous ai vu je me suis dit que finalement ce n'était pas si mal. Oui enfin ça, heureusement, il ne l'avait pas dit. Et il s'abstiendrait de le faire! Déjà qu'il avait dû mentir pour sauver son image, alors si en plus il se mettait à dire tout ce qu'il pensait le ciel allait clairement lui tomber sur la tête.

- Avez vous une préférence dans les différents moments de l'exécution. La mienne va.... va à l'arrachement de la langue. Je détesterai entendre ce pauvre homme nous maudire tous dans son dernier souffle, et sans sa langue et bien il ne pourra plus le faire.

Bravo Brian. Chapeau l'artiste! Mais bon.. elle avait tellement l'air absorbé par le spectacle qu'il essayait de lui faire croire qu'il appréciait aussi ce genre d'évènement public. Et maintenant il allait passer pour un sans coeur! C'était ça ou lui dire qu'il avait raconté n'importe quoi et qu'en réalité il était le dernier des froussards. Jetant un regard dans l'assemblée, il repéra une blonde qui semblait partager son sentiment d'horreur devant ce qui allait bientôt se dérouler. Ouf.. il n'était pas seule, encore qu'elle, c'était une femme . Il l'avait déjà vu quelque part, non?! Ah oui. La boulangère de son quartier. Un beau brin de fille elle aussi! Brian se frappa mentalement la tête.. (et dans la réalité aussi sans s'en rendre compte)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♦ Lord now, actually ♦ But there's still rage inside


♣ Messages : 433
♣ Livre Sterling : 185
♣ Date d'inscription : 04/07/2011
♣ Localisation : Là où il doit être, toujours.
♣ Age du personnage : 31 ans
♣ Profession : Lord


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: Chef, oui chef !
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Sam 1 Oct - 17:25

"L'exécution du traître"


« C' est pour ça qu' aujourd' hui
Je voudrais crier
Je ne suis pas un héros
Faut pas croire ce que disent les journaux »





Gui avait hésité à venir, réellement. Non point que côtoyer du monde soit devenu une corvée bien trop insupportable pour être envisagée, non, puisque cette fameuse sphère extérieure, au-delà des murs de sa demeure et des journées programmées à la lettre par le bien né recelait des potentiels qu’il aurait été sot d’ignorer par amour du silence et de l’isolement. Mais en ce jour, il n’y aurait aucun gain véritable, ni pour lui, ni pour celui dont le calvaire serait bientôt exposé à la vue de tous.

Ce serait bien à la mort de celui ayant eu le cran de brandir son arme contre le Roi qu’il était sur le point d’assister. Parler de sentiments contradictoires l’agitant aurait été un piètre hommage au superbe cadenas qu’il avait lui-même imposé à son âme : après tout, sous ses yeux allait périr un être avec lequel il se connaissait bon nombre de points communs… À part la hardiesse nécessaire à la tentative d’assassinat d’Henry le Huitième. L’anglais, aussi bien pensant pût-il être, ou du moins sensé être, savait bien qu’un jour ou l’autre, plus tôt que tard selon ses espérances, son chemin ressemblerait à celui dont le corps allait subir mille tourments sous les yeux de la foule rassemblée au cœur de la tristement célèbre Tour. Certes, si Fleming préparait plus correctement son coup d’Etat, sa tête n’aurait pas à rouler sur les pavés, à l’instar de celle de feu Anne Boleyn, Reine d’Angleterre. Il n’empêchait qu’une certaine dose de risque subsistait toujours… Et que si Dieu l’avait d’ores et déjà prévu ainsi, le noble allait contempler ce qui serait un jour son avenir.

D’autres petits grains de sables venaient subrepticement enlaidir cet évènement dès le départ des plus morbides : il allait contempler ce qui allait ressembler à la disparition d’un terroriste en puissance, nécessaire à l’amélioration de son propre masque mensonger, et le monde autour de lui, ignorant son indisposition, se pâmait d’impatience. Comme poussé à contre-gré vers la contemplation d’une exécution théâtrale, Guildford devait en plus assumer sa renommée de grand héros. Ayant accédé à l’estrade montée spécialement afin d’offrir aux biens nés et gens de condition suffisante afin de pouvoir se financer une place de choix afin d’être vu et de bien voir le spectacle, il ne put éviter plusieurs poignées de mains chaleureuses initiées par des gentilshommes bien pensants approuvant de bout en bout son esprit d’initiative lors du dîner royal. Quelques félicitations lui furent glissées, appuyées de regards de connivence et de sourires admiratifs, comme pour lui dire que si tous ces mondains avaient pu le seconder au cours de sa périlleuse tâche, ils l’auraient fait sans hésiter, et le respectaient pour la chance qu’il avait eu d’avoir l’occasion de prouver son amour pour son Roi. Le bien né avait été invité à moult dîners et festins organisés après la mise à mort, pour fêter l’évènement et boire à la santé de la Couronne préservée grâce à des braves de la trempe de Fleming. Tous voyaient, ou du moins faisaient mine de le considérer comme une personne à placer en haute estime, autant pour son sens du devoir que pour son humilité. Et tous ces mensonges, qui en entraînaient d’autres, et encore d’autres… Sous les feux de la rampe, laissé en pâtures aux courtisans sans recevoir ce qu’il attendait, le Lord se sentait épié, à l’instar d’une personnalité dont on aurait guetté un geste, une expression, un mot, un infime quelque chose en somme qui pourrait être copié, discuté, encore une fois encensé. Pourtant, Gui restait. Et resterait jusqu’au bout, puisque certains nobles, posés comme bénéficiant de l’oreille d’Henry VIII, lui avaient assuré que Sa Majesté avait exprimé le souhait de savoir son protecteur aux premières loges, voyant la torture du condamné comme un cadeau récompensant ses efforts. Guildford, sans aller jusqu’à attendre terres et titres, aurait simplement voulu obtenir un peu d’attention sensée de la part de son souverain… Mais enfin, pour parvenir à intéresser le régnant, il ne fallait point être avare de stratagèmes afin de pénétrer –et d’empoisonner- les sphères proches de trône. Alors l’aristocrate avait refusé poliment les offres de soupers, et affichant une mine d’homme du monde à son aise en toute circonstance.

Assis sur une des premières chaises de bois alignées sur le balcon duquel les invités de marque, en retrait par rapport au petit peuple auquel ils ne se mélangeraient pour aucun prix, ne rateraient aucune miette de l’œuvre du bourreau, le Lord voyait la populace s’amasser autour du gibet, toujours plus nombreuse, bruyante, surexcitée. Tout se déroulait comme on aurait pu s’y attendre : Londres se réjouissait du proche trépas d’un traître… Sauf qu’une légère once de paranoïa venait, en plus du reste, encourager encore plus Guildford à ne pas totalement se laisser prendre au jeu. La Rose Noire, la seconde famille de cette loque humaine, avait presque réduit la ville entière à l’état de cendres, et elle allait laisser un de ses membres périr sans réagir ? Non, cela aurait été trop beau. Ça n’était pas qu’il se sentait particulièrement visé, lui qui s’était porté au secours du Tudors… Et puis un attentat, en pleine Tour… Il n’y avait pas de raison de s’en faire, et en même temps, l’anglais ne pouvait s’empêcher de rester sur ses gardes, attentif, prêt à tout ou presque… Par chance, Marianne ne serait pas présente, ce qui limiterait son tracas !

Croisant ses mains gantées de noires, le bruit des conversations mondaines derrière lui créant un arrière-fond pas plus rassurant que cela, le noble regardait le nœud coulant de la potence onduler doucement, caressé par la bise venue du fleuve. Tout se ferait relativement vite, afin de plaire aux badauds et d’infliger les pires tourments au criminel. Assez pour que cette maudite organisation ne s’en mêle pas encore une fois, laissant à sa suite sang et destruction ?






(c) tumblr






Crédits :
Citation : Daniel Balavoine
Icons (c) Jammeke & Delphine D.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Selvy ♣ Âme en reconstruction


♣ Messages : 669
♣ Livre Sterling : 855
♣ Date d'inscription : 21/09/2011
♣ Localisation : Londres
♣ Age du personnage : 25 ans
♣ Profession : Tisseuse


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: 2 rps de disponible
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Sam 1 Oct - 22:43

    Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais comme un pressentiment. Je ne saurais vous dire exactement en quoi il consistait mais je sentais qu'il allait arriver quelques choses. Si cela se trouve, ce sera simplement messire O'Hara qui tombera au sol à cause de l'exécution du traître. Je ne sais pas si j'y résisterais personnellement, je suis une jeune femme si sensible mais j'ai grand besoin de m'endurcir. Et cet évènement un peu particulier est l'occasion parfaite pour que ma vue supporte plus de sang qu'une simple piqûre du doigt à cause d'une aiguille. Oui, à cause de mon métier, je m'étais souvent piquer le bout de mes doigts, sans le vouloir, alors j'avais déjà vu un peu de sang. Mais là le contexte était assez différent finalement, je ne suis pas chez moi ou dans un atelier de couture, mais au dehors avec de nombreuses personnes que je ne connais pas. Je ne suis pas sur Londres depuis longtemps, alors mes relations sont assez limitées même si je m'efforce de m'intégrer ici, parce que je le sais, je ne suis pas encore repartie au Portugal. Mon pays me manque, j'aimerais tellement retrouver mon chez moi et oublier certains évènements que j'ai vécu ici ou en venant ici. J'aimerais tellement que ma mère soit là, et qu'elle me dise quoi faire dans cette situation mais elle n'est plus là et personne ne la remplacera jamais dans mon coeur. Je suis meurtrie, ma mère, mon viol, cela fait beaucoup pour moi qui n'avait jamais quitté vraiment le Portugal. La culture ici n'est pas si différente mais ce n'est pas mon pays, la mentalité n'est pas la même, le mode de vie aussi. Si une exécution avait lieu dans mon pays, je ne l'aurais probablement pas su en vérité, je ne serais donc pas aller voir la mort d'un inconnu. Mais je ne suis pas dans mon pays, je suis en terre inconnue.

    C'est alors qu'en tournant la tête que j'ai cru voir la duchesse de Devonshire, mais elle était différente. Sa coupe de cheveux, ainsi que sa robe ne la représentait pas le moins du monde. Qui étais cette jeune femme qui lui ressemblait tant ? Sa soeur ? Une illustre inconnue ? C'était si troublant que de voir cette pauvre en robe noire usée. Je voyais les trous un peu partout, sans doute parce que je me ferrais un grand plaisir à recoudre et raccommoder cette robe pour lui redonner son éclat d'antan. Elle semblait avoir peur ou plutôt elle semblait avoir honte d'être ici, elle avait la tête baissée comme si elle ne voulait pas être reconnue ou comme si elle ne devait pas être là. La duchesse se serait-elle abaissé à ce niveau pour se rendre à l'exécution ? J'en doutais fortement mais ma foi, elle lui ressemblait tellement que je ne savais pas trop quoi en penser. Mais c'est messire O'Hara qui me sortie de mon observation lorsqu'il reprit la parole. Il essayait de me dire que son teint blafard était tout à fait normal pour un irlandais. C'est vrai qu'il devait y avoir moins de soleil que dans mon pays mais quand même, il n'était pas très réaliste dans ces propos mais à quoi devrais-je m'attendre de sa part ? Je l'apprécie, vraiment, il est très gentil, mais je ne sais pas, j'ai l'impression qu'il se fait des illusions à propos de moi, de nous deux peut être même. Il me répondit ensuite qu'il avait vu un attroupement alors il était venu voir, mais si je ne me trompe pas, il n'a aucune raison de passer par la Tour de Londres, non ? Après tout, il avait le droit de se promener et donc d'arriver par hasard ici. Mais quelques choses me dit que je sois ici n'est pas anodin au fait qu'il veuille rester alors que clairement il n'est pas à l'aise. Il me faisait un peu sourire alors que je n'avais pas tellement l'envie, et puis ce n'était pas tellement le moment, un homme allait mourir, ce n'est en rien une situation comique. J'étais à moitié présente, je regardais cette personne qui ressemblait à Anya, j'écoutais Brian, je regardais le traître ... Si bien que je n'ai pas pleinement capté le fait qu'il me parle des supplices qu'allaient subir le traître.

    " Je ne vous savais pas friand de ce genre de spectacle messire O'Hara. Je vous aurais plus vu dans le genre froussard, mais si vous êtes si dur que ça, pourquoi ne pas essayé de devenir un jour chevalier ? "

    C'est vrai, si messire O'Hara était un brave chevalier, il aurait sans doute plus de crédits à mes yeux. Il ne serait pas celui qui me fait rire sans le vouloir vraiment. En tout cas, j'avais cette mauvaise impression, il y avait de plus en plus de monde, et si la Rose Noire préparait un mauvais coup ? Je sais, j'avais sans doute peur qu'il arrive quelques choses mais après les nombreux incidents au mariage, l'incendie ... Il y avait de quoi avoir peur. Mais sait-on jamais peut être qu'un brave jeune homme sera là pour me protéger d'un danger qui pourrait me guetter. En tout cas, ce ne sera certainement pas l'un des lords ou autre duc qu'il y a là haut sur le balcon. Plutôt mourir que de se mêler à la population, même si je sais que tous n'ont pas cette mentalité là.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♣ Messages : 115
♣ Livre Sterling : 298
♣ Date d'inscription : 20/07/2011
♣ Age du personnage : 29 ans


MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Mer 12 Oct - 19:45

Elle n'était pas complètement là, il le voyait bien, et d'ailleurs, n'importe qui d'autre aurait pu s'en rendre compte. Tous les indices menant à cette conclusion étaient réunis . Il y avait d'abord ce regard un peu absent, et puis cette lenteur à la réponse. Selviana Da Silva, du peu que Brian la connaissait, n'était certainement pas du genre à tourner sa langue quatre fois dans sa bouche avant de parler, aussi il n'y avait là qu'une explication: elle n'était pas le moins du monde intéressé par ce qu'il lui racontait.

Ce n'était pas très étonnant. Après tout, il ne faisait que raconter des inepties, et même un tel amas de mensonges qu'il irait sûrement droit en enfer à sa mort, et sans passer par la case du jugement dernier! De toute façon, le fait était qu'il ne pouvait pas lui en vouloir d'être ailleurs, il n'en avait pas la force. Le barbier était du reste un de ces personnages qui ne tiennent guère rancune à leurs semblables. Un être tout en modestie et en effacement. Si l'on se rappelait de lui, c'était seulement pour son comportement étrange , autrement il aurait facilement pu passer inaperçu.

Mais pourtant quand elle se moqua de lui et ironisa, il sentit comme une pieu s'enfoncer au plus profond de son petit coeur. Il l'avait toujours cru pleine de compassion et gentille, mais il s'était trompé. Ce n'était peut être après tout qu'une de ces étrangères qui tentaient de paraitre sous leur meilleur jour pour être accepté dans la communauté londonienne. De biens sombres pensées pour notre barbier, pourtant si peu enclin au dénigrement! D'un coup, ses joues prirent une teinte rouge, d'énervement ou bien d'humiliation, ou peut être un peu des deux, il s'écarta ensuite un peu de la brunette, et ce fut avec une voix un peu grave qu'il lui répondit:

- Damned!On dit que je suis bête, mais vous n'êtes pas mieux que moi.Vous avez déjà vu un roturier vaillant devenir chevalier?! Pas moi. Apprenez un peu aux coutumes de ce pays, parce que sinon on peut dire que ce sera certainement le jour où je deviendrais chevalier que l'on cessera de vous considérer comme une étrangère insignifiante, et autant dire que ce ne sera pas demain la veille.

Avait on déjà vu l'innocent et l'aimable irlandais se fâcher ainsi? Non c'était un fait vraiment exceptionnel. Du jamais vu! Et si tout le Londres bourgeois avait assisté à la scène, il y aurait eu bien des ragots à circuler dans la ville le lendemain matin au sujet de Brian O'Hara!Aujourd'hui, il avait enfin réussi à cracher des années de frustration et de colère par rapport au comportement des autres à son égard. La bouche tordue en une sorte de grimace, il évitait de regarder la portugaise dans les yeux et ce fut finalement sans une parole de plus qu'il retourna ses talons . En colère contre elle, et contre lui même, car déjà, alors qu'il s'éloignait, il se rendait compte de la stupidité de sa réaction..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Selvy ♣ Âme en reconstruction


♣ Messages : 669
♣ Livre Sterling : 855
♣ Date d'inscription : 21/09/2011
♣ Localisation : Londres
♣ Age du personnage : 25 ans
♣ Profession : Tisseuse


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: 2 rps de disponible
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Jeu 20 Oct - 13:50

    Messire O'Hara était bien là, non loin de moi mais je dois bien vous avouer que je ne pensais pas vraiment à ce qu'il me disait, j'attendais avec une certaine impatience que l'exécution du traître se fasse mais les choses n'avançaient pas assez vite à mon goût, et c'était bien dommage d'ailleurs mais que voulez-vous que j'y fasse. Je venais de répondre à mon acolyte du moment, et sa réaction fut bien au delà de ce que j'aurais pu penser de lui. Avais-je dit quelques choses de mal ? Il ne me semblait pas, mais les choses sont certainement bien différentes ici qu'au Portugal, du moins de ce que j'en avais pu voir. Il fallait montrer sa bravoure pour devenir chevalier, mais je dois avouer que ma connaissance à ce niveau là restait très vague, très floue. Je ne pensais pas le faire jurer en lui disant cela. Je pensais simplement qu'il me montrerait un peu de fierté. Après tout, s'il peu supporter de voir l'exécution d'une personne, c'est que sur un champs de bataille, il peut faire énormément de bien, mais j'avais du rater une partie de ce qu'il me disait. Pensait-il que je me fichais de sa figure ? Je ne sais pas, mais si c'était le cas, cette chose là était bien involontaire de ma part. Il ne pensait pas pouvoir devenir un jour chevalier, quel dommage, mais sans doute avait-il raison. Peut être enviait-il ces hommes là alors qu'il savait qu'il ne pourrait jamais être un de ceux-ci. Je ne comprenais pas pleinement où il voulait en venir. En tout cas, je devais être la seule personne qui l'avait entendu. Tout le monde était absorbé par l'exécution qui allait arrivé, et je faisais partie de ceux-là. Quand j'ai voulu lui répondre, je ne le vis plus à côté de moi. Il s'en allait déjà, peut être bien vexer par ce que je venais de lui dire. Quel dommage qu'il rate l'exécution ! Moi, qui pensait qu'il était un homme gentil peut être qu'il ne l'était pas tant que ça. Mais d'un côté, je me sentais coupable de ne pas bien l'avoir écouter, peut être voulait-il un peu de compagnie avec moi ? Ce n'était pas tellement le moment me direz-vous mais bon ... Il avait tourner les talons vers d'autres horizons, mais je voulais lui répondre franchement. Je n'avais pas tellement l'habitude de dire des inepties alors j'allais lui dire ce que je pensais là maintenant.

    " Messire O'Hara ne partait pas, je ne voulais pas vous paraître mesquine. Je ne connais pas que très peu les chevaliers, que ce soit ici, ou au Portugal. Je sais en tout cas une chose. C'est qu'ils sont menés par leur coeur et que grâce à cela, ils peuvent faire de grandes choses. Je suis sûre que vous pouvez faire cela ! "

    Et en disant cela j'avais mis mon index au niveau de son coeur comme pour lui faire comprendre que ce que je disais, je le pensais vraiment que ce n'était pas pour me débarrasser de lui que j'avais tout cela. Je ne sais pas s'il comprendrait, en tout cas, si la réponse était négative, je le laisserais partir, je n'avais pas le choix, je ne pouvais le retenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♣ Messages : 279
♣ Livre Sterling : 755
♣ Date d'inscription : 04/01/2011


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?:
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Sam 29 Oct - 21:59

Le Maître surplombait la scène du haut de l'un des tours de la Tour de Londres. Son but était précis et simple, il se devait d'aider son compagnon d'arme, celui qui les avait aidé, celui qui avait rendu le royaume anglais peureux de la Rose Noire. Derrière l'une des petites fenêtres de la Tour, il avait une vu parfaite face au peloton d'exécution.
Entrer dans la Tour n'avait pas été si compliqué, le Maître était connu de tous et beaucoup de personnes avaient confiance en lui, pénétrer dans un endroit ne lui était pas compliqué, tout comme en sortir discrètement. La discrétion, cet homme la connaissait et rien ni personne ne pourrait le piéger, parce que après tout, personne ne savait qui il était vraiment, sauf quelque uns de ses fidèles.
Attentivement, le Maître écouta le discours que prononça le juge, à l'entente des mots de l'homme, ces lèvres émirent un sifflement de colère. Pour lui, la sentence était injuste, trop dure et elle prouvait que le roi était dépassé par les évènements.
Le Maître connaissait bien l'homme qui allait être torturé sous ses yeux, il savait que sa loyauté était forte et que jamais il ne l'avait trahi. Voilà pourquoi, il avait pris autant de risques aujourd'hui, il ne pouvait difficilement pas laisser mourir son compagnon d'arme dans de si atroces souffrances, surtout qu'il le savait, le bourreau aurait la main lourde.
Le Maître entendît du bruit au loin dans les couloirs, il s'enfonça un peu plus dans le coin obscur près duquel il se trouvait et il attendit que les soldats du roi soient passés, pour retourner à son poste d'observation. Il vît alors avec effrois qu'aucun prêtre ne serait présent pour accompagner la mort de son ami. Le roi était-il donc si cruel ? La colère était forte et on pouvait voir les jointures de l'homme devenir blanche au fur et à mesure qu'il serrait son poing.

« Ils paieront tous pour ce qu'ils ont fait, ne t'inquiètes pas mon ami, tu seras vengé. » La voix du Maître susurrait presque, mais la rage était là, rien ne pourrait le faire changer d'avis à ce moment-là.

L'homme savait qu'il devait agir et vite, le bourreau allait bientôt réaliser son œuvre et le Maître savait que le supplice de son compagnon avait été suffisant horrible et qu'il ne méritait pas d'en subir plus.
Le Maître se mit à découvert pendant quelques secondes. Des secondes qui pourraient lui être fatale, mais son visage masqué d'un tissus noir ne pouvait rien dévoiler de sa personne. En quelques secondes, il sortît une arbalète. Son tire devait être précis et se devait de l'être, sinon son ami ne serait pas indemne et le bourreau pourrait réaliser sa tâche en toute impunité. Le Maître se mît alors à viser. Comme son compagnon d'arme ne bougeait pas, il tira, la flèche s'enfonça dans le corps de l'homme qu'on qualifiait de traître. Ce dernier s'affaissa mort.
Le Maître se cacha alors dans son coin obscur, laissant là son arbalète, il attendît quelques secondes, avant de quitter l'endroit et dévaler les marches de la Tour. Arrivée dans la cour. Il ne pût que sourire en voyant tous ces visages confus et apeurés. Comme si de rien n'était, il enleva le tissus qui masqué son visage et s'approcha du peloton d’exécution. Avec curiosité, il regarda la colère du bourreau et des hommes à la botte du roi. Un sourire presque amusait apparût sur ses lèvres. Cependant, il disparût quand il sût qu'il ne pourrait pas offrir une sépulture décente à son ami.
Le Maître se détourna alors de la scène, il s'éloigna et quitta la Tour, avec pour seule pensée, continuer ses actions et maudire chaque jour un peu plus ce bon roi Henry.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumsactifs.com
avatar

« Le plus beau papillon n'est qu'une chenille habillée. »


♣ Messages : 10
♣ Livre Sterling : 22
♣ Date d'inscription : 25/07/2011
♣ Localisation : Dans son cocon
♣ Age du personnage : .


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?:
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Dim 30 Oct - 14:03

Maitre… Le Papillon était là pour le soutenir. Bras droit de la RN depuis l’incendie de Londres, par son comportement exemplaire et fidèle au Maitre. Le Papillon devait être discret, au milieu de la foule sans armes (ou presque …) et sans masque. Il était comme les autres curieux qui n’attendaient que le spectacle qui allait se dérouler sous ses yeux. Prêt à donner sa vie s’il arrivait malheur au Maitre ou si les choses ne se déroulaient pas comme prévu. Peu de membres de la Rose Noire étaient présents. Nous devions faire attention, et ne pas se dévoiler. L’entreprise, aujourd’hui, était de tuer le membre de la Rose Noire. Un acte affreux mais obligatoire pour ne pas voir notre frère se faire torturer. Plutôt mourir de la main du Maitre que par un bourreau. C’était un honneur que d’être tuée par la main du Maitre. Plutôt mourir ainsi que d’une autre manière. Le papillon regardait le Maitre situé plus haut sur les Tours, il sortit son arbalète. Un tir précis, et notre frère tomba mort sur le sol. Le papillon baissa la tête, il le fallait c’était pour son bien. Peu après, le Maitre se fondit dans la foule comme le Papillon l’avait fais lui aussi.

C’était le moment de jouir de notre victoire, car oui c’était une victoire. Nous avions fais échouer l’exécution orchestrait par le roi. Nous étions prêts à nous sacrifier pour que tout ce que voulait le roi échoue. Le Maitre était au milieu de la foule, le papillon avait jeté qu’un léger coup d’œil discret pour ne pas éveiller les soupçons. Aucun signe de victoire, aucun signe en faveur du Maitre. On savait tous deux que le bourreau et homme du roi étaient en colère que la Rose Noire ai prit les devants. Ils ne pourraient le torturer, ni le tuer vu que nous nous en étions déjà chargés.

Le Maitre quitta la scène du crime, le Papillon restait là, les yeux rivaient sur le cadavre. Nous ne pourrons pas récupérer son corps malheureusement. Le Papillon attendait que d’autres commencent à partir pour leur enfiler le pas. Le Maitre avait quitté la Tour de Londres, si le Papillon le suivait de trop près ça pourrait éveiller les soupçons. Le Maitre devait être notre exemple à tous, un exemple de sang-froid impressionnant. Il s’était dévoilé, il avait pris des risques pour faire échouer les plans du Roi. Les membres de la Rose Noire devaient prendre exemple sur sa personne, pour faire perpétrer la Rose Noire même si un jour le Maitre venait à nous quitter. Fort heureusement, ce jour n’était pas encore arrivée. La perte d’un chef pourrait créer l’anarchie dans nos rangs, mais avec un chef nous étions plus forts et capable de tout pour mettre à mal notre bon vieux Henri. Le papillon avait hâte de voir la tête du roi salir de son sang le parvis de Londres, il n’aurait que ce qu’il mérite. La mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Selvy ♣ Âme en reconstruction


♣ Messages : 669
♣ Livre Sterling : 855
♣ Date d'inscription : 21/09/2011
♣ Localisation : Londres
♣ Age du personnage : 25 ans
♣ Profession : Tisseuse


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: 2 rps de disponible
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Dim 30 Oct - 14:22

    Je ne savais pas quoi penser de messire O'Hara, entre un homme maladroit mais voulant faire bonne figure, ou simplement un homme qui ne sait pas s'y prendre avec les femmes. Mais pourrait-il un jour devenir chevalier ? Probablement jamais mais cela aurait du flatter son ego plutôt que de le faire étouffer, du moins, j'aurais pensé cela, alors qu'il pensait que je ne faisais qu'ironiser sur son pauvre sort. Soit, je le trouvais gentil mais il n'avais pas marqué de points aujourd'hui dans mon esprit. Son statut ne semblait pas vouloir changer, alors qu'un homme à mes côtés ne m'aurait pas fait de mal, loin de là même. Mais pour le moment, la solitude ne me déplaisait pas tant que cela alors ça ne me gênait pas le moins du monde. Je suivais donc cette scène, une scène que je n'avais pas l'habitude de voir, c'était ma première exécution que je voyais de mes propres yeux. On m'avait déjà raconter tout cela, comme tout se déroulait mais ici à Londres, cela semblait être un tantinet différent de ce qu'on m'avait déjà raconter. Après, je ne suis pas une grande experte dans tout ce qui concerne le domaine des exécutions et ce qui s'y rapporte. Je suis bien meilleure tisseuse et couturière qu'autres choses. J'essaye un peu de me cultiver en lisant quand j'ai un peu de temps mais mes centres d'intérêts sont finalement limités, mais que voulez-vous, mon esprit n'a de cesse de penser à d'autres choses. J'attendais donc cette exécution avec une certaine impatience, le bourreau ferrait certainement très bien son travail et la scène serait peut être plus horrifique que cet homme me violant mais qu'importe, je préférais avoir ce souvenir là en tête plutôt que ce viol que j'avais subit. Je ne voulais plus en entendre parler, je ne voulais plus m'en souvenir. J'attendais la suite des évènements quand une flèche, sortie de nul part vient transpercer le corps du traître.

    Que se passait-il ? Je ne comprenais plus rien à l'affaire. Le traître était mort ? J'essayais de regarder si sa gorge bougeait, mais apparemment c'était le cas. Je voulais bouger, mais je n'y arrivait pas, je restais complètement figer devant ce spectacle que j'aurais voulu d'une autre mouture. Mais l'homme était mort et sans le faire vraiment exprès, je voyais le visage de mon violeur sur son corps, comme s'il était là, à cette place. Je n'aurais pas vu ces entrailles, mais voilà, il était mort et ça me suffisait amplement, comme si le sort qu'on m'avait jeté venait de s'envoler. Enfin, j'aurais cette sensation pendant quelques heures, quelques jours peut être, je ne sais pas vraiment, je verrais bien ce qu'il adviendra mais j'étais pour ainsi dire apaisée de toute cette souffrance. Je ne savais pas si messire O'Hara était toujours là, si quelques visages familiers que j'avais pu apercevoir n'avaient pas fuit. Car tout le monde commençait à s'en aller. Le spectacle était fini, l'homme mort ne pourrait être torturer comme prévu. J'avais cru comprendre qu'il s'agissait d'un coup de la Rose Noire, un groupe que je ne connaissais pas mais qui était à l'origine de l'incendie de Londres et d'autres choses sûrement. Pour le moment je restais donc là, sans vaciller.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

    Fondatrice ღ « La guerrière au cygne. »


♣ Messages : 1501
♣ Livre Sterling : 2553
♣ Date d'inscription : 06/03/2011
♣ Localisation : Londres
♣ Age du personnage : 20 ans
♣ Profession : Boulangère


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?:
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Dim 30 Oct - 17:20




« Le froid a envahit la place. »

J’hésitais depuis un petit moment à partir. Je n’étais pas à ma place ici. La torture n’était pas ce que je préférais. Tout le monde attendait le moment fatidique, moi j’attendais que cela se termine. Le bourreau allait commencer les tortures, je baisserai les yeux pour ne pas voir les souffrances de cet homme. Après tout le roi avait-il seulement des preuves pour agir de la sorte ? Mais les tortures n’auront jamais lieux. Alors que je regardais ailleurs, le « traitre » tomba à terre. C’était les chuchotements et l’agitation de la population qui me sortit de mes pensées. Une torpeur générale se fit ressentir, un atmosphère de froideur nous envahit. J’eus un frisson. Je regardais les regards apeurés de mes voisins. Au moins, il avait moins soufferts. Une mort directe, un travail bien fait. Mais le résultat était le même, il était mort. Ce qui m’étonna c’était qu’aucuns prêtres étaient présents… même pour un traitre, tout le monde devrait avoir le droit de se confesser et d’avoir une dernière volonté avant de mourir.

J’étais à côté d’une jeune femme élégante, une petite brunette qui regardait la scène sans vraiment comprendre ce qu’il se passait. Je me rapprochais d’elle doucement, lui toucha le bras pour lui montrer que je voulais lui parler. Des gestes lents et doux pour ne pas l’effrayer je ne lui voulais aucun mal et j’avais des doutes sur son rang social. Si c’était une Dame elle pourrait mal le prendre qu’une simple fille du peuple l’aborde ainsi.

    « Excusez-moi, vous pensez qu’il est mort ? vraiment mort ? »


Mon cœur battait à toute allure, on avait tué non pire abattue un homme sous mes yeux. Les gens présents ici étaient encore sous le choc, qui avait bien pu faire cela ? Déjà des chuchotements comme quoi la Rose Noire était parmi nous apparaissaient. Pourquoi auraient-ils tués l’un des leurs ?

    « C’est horrible de voir un homme se faire tuer ainsi sous nos yeux. » je marquais un arrêt pour jeter un coup d’œil à ma voisine. Elle n’avait pas l’air dans son assiette, elle était devenue pâle. Elle le connaissait peut-être, une pensée pour la famille du traitre m’apparut c’était horrible de perdre un être cher pendant longtemps j’avais été séparée de ma sœur et c’était quelque chose que je ne souhaitais à personne même pas à mon pire ennemi. (quoi que….) « Vous êtes sûre que vous allez bien ma Dame ? Vous vous sentez bien ? »


Elle avait un regard inquiétant, moi je restais de glace même si lorsque les chuchotements d’incompréhension se fient entendre mon cœur s’était serré. Je savais que je n’aurais pas du venir, quoi que j’étais au cœur des évènements de Londres. Au moins, je savais ce qu’il se passait car je ne sais pas si j’aurais cru si on m’avait raconté que le condamné à mort s’était fait tuer non pas par le bourreau, et qui plus est avant ses tortures.

Un acte horrible, j’avais des frissons. Un homme, aujourd’hui, était mort… Paix à son âme.

_________________

    Svan' ᘚ L'amour est insaisissable. C'est un vide intérieur qui se comble. La beauté retrouvée grâce au regard d'un autre. C'est vivre au présent, pour l'avenir, en brûlant le passé. C'est la seule façon de se sentir vivant.


Dernière édition par Svanhilde Pretorian le Mer 9 Nov - 15:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://7wonders.forumactif.fr/
avatar

Selvy ♣ Âme en reconstruction


♣ Messages : 669
♣ Livre Sterling : 855
♣ Date d'inscription : 21/09/2011
♣ Localisation : Londres
♣ Age du personnage : 25 ans
♣ Profession : Tisseuse


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: 2 rps de disponible
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Dim 30 Oct - 21:59

    Stupeurs et tremblements étaient là pour bon nombre de personnes regardant ce traître s’affaisser devant son bourreau, pourtant, il n'avait en rien perdu la tête, elle était toujours solidement accrochée sur ces épaules, mais il était mort, du moins je le pensais, je le voyais ainsi. Il ne pouvait pas en être autrement sinon, il commencerait à être mis en pièce mais ce n'était pas le cas, pas de torture, il était mort, fin de l'acte. Mais le pire dans tout cela c'est que mon esprit était captivé par ce qu'il voyait là, un homme mort. Étais-ce normal ? Non, si j'étais dans mon assiette je ne serais pas ainsi, je serais probablement sous le choc mais ce n'était pas un moment normal, je planais véritablement. Je ne sais pas à quoi je ressemblais, mais mon visage devait être assez pâle, sans doute un peu effrayant, comme si j'étais malade peut être, je ne savais pas trop, je n'avais jamais ressentie cette sensation auparavant. Je voyais Edouard devant moi, subir le sort qu'il méritait et rien d'autres. Mon esprit assimilait ces images, mon viol et cette mort par flèches, je ne sais même pas comment dire tellement je suis surprise de ce que je vois. Je sentais de nombreuses présences autour de moi, ça s'agitait, tout le monde était en train de partie de la Tour de Londres, petit à petit mais je restais là. J'ai alors à peine sentie qu'on me touchait le bras avec un peu plus d'insistance que si l'on passait simplement à côté de moi. La duchesse de Devonshire ? Je devais être en train de délirer complètement, en plus de cela, elle avait de pauvres habits. Je crois que c'est en la voyant dans cet accoutrement que je suis revenue plus ou moins à moi. Ces lèvres avaient bougées, mais je n'avais capté aucun son sortant de sa bouche. Elle m'avait parlé, j'en étais convaincue mais je ne pourrais vous dire ce que ces premiers mots à mon égards pouvaient être. Sans doute me parlait-elle du traître qui était à présent mort, peut être qu'elle le connaissait après tout. Mais non, ce n'était pas possible, la duchesse n'avait pas d'aussi mauvaises fréquentations ce n'était simplement pas possible, non ? Après tout, je ne sais pas, mais le plus bizarre, c'est que la duchesse ne semblait pas me reconnaître alors que pourtant ... Mes pensées partaient alors dans tout les sens. Une soeur jumelle ? Un double donc elle ignorerait l'existence ? Je ne saurais trop vous dire, si ce n'est que des explications s'imposaient. Mais je n'évoquerais rien par rapport à la duchesse, car si cela se trouve cette personne lui est complètement étrangère.

    Dans les chuchotements de la foule encore présente j'entendais que l'on parlait de la Rose Noire, puis cette jeune femme blonde ressemblant tellement à Antanasia de Devonshire se mit à poursuivre ces propos. Elle trouvait ce spectacle horrible et elle avait totalement raisons mais ce n'était pas mon cas encore là maintenant, tout de suite. Pourtant, en la regardant plus fixement un frisson parcouru mon échine. Un homme venait de mourir devant mes yeux. Et si j'étais la suivante ? L'angoisse commençait à s'emparer de moi, je revenais sur terre après avoir plané durant plusieurs dizaines de secondes. Elle me demanda si j'allais bien mais ce n'était pas vraiment le cas, mais ce ne serait pas la respecter que de ne pas lui répondre.

    " C'est horrible en effet, mais vous avez raison, je ne me sens pas bien, du moins, ça passera ne vous en faites pas. Je suis presque plus troubler pour la ressemblance que vous avez une personne que je connais que ce mort là, juste à côté de nous. Je crois que nous ne devrions pas rester ici, ce pauvre homme ... "

    Je ne sais pas si mes propos étaient très cohérents à vrai dire, mais je ne savais pas quoi dire d'autres en fait. J'étais à moitié présente, physiquement là mais mon esprit me jouait des tours. Serais-je malade ? Je ne l'espérais pas, j'avais encore de beaux jours à vivre devant moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité




MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Mar 1 Nov - 21:19

Les exécutions, ce n’était pas vraiment le genre d’évènement auquel Cecily aimait particulièrement participer. Au contraire, cela l’ennuyait fermement. Il y avait peu de choses de plus repoussant que cela. Comment pouvait-on aimer voir un homme se faire ôter la vie devant les yeux ? Cela lui était incompréhensible et pourtant, la foule était relativement importante et cela ne cessait de la surprendre. Il faut dire, pour beaucoup, c’était une animation comme une autre. Elle suivait le courant qui la dirigeait vers la place... Pourquoi ? Hum, disons que dans les choix qu’elle avait pour occuper ces heures, c’était le moins pire.

Sa mère avait longuement insisté depuis l’annonce de l’exécution pour qu’elle s’y rende. Son premier argument était le fait qu’elle pourrait ainsi aller auprès de la société et de faire des rencontres bien placées. Par-là, il faut entendre bien sûr nobles et bourgeois. Cecily elle ne s’inquiétait pas de tout cela, au contraire. Tout ceci lui passait au-dessus. Les rangs, est ce que ça avait une importance ? Non, pour elle tout était identique. Son second argument était que depuis l’annonce de son mariage, elle devait se faire voir et commencer à agir par elle-même. Sa mère était si fière de la voir promise à ce baron. Et elle, c’était tout ce qu’elle haïssait.

Avec ses propres motivations, Cecily avait fini par accepter. Déjà, cela la sortait de la maison. Elle était ainsi libre pendant un instant et elle n’avait plus de leçon de morale et de sa voir vivre en devant aider sa mère. Dans un second temps, en espérant que cela finisse vite, elle pourra profiter pour se glisser dans un autre coin de Londres. Ainsi, elle pourra aller en toute discrétion rendre visite à Christopher Doyle, son véritable amour. Et pourquoi ne pas ensuite aller voir son amie Rose. Enfin bref, cet évènement lui donnait une excellente excuse pour quitter la maison et après, rien ne l’obligeait à rentrer vite.

A force de réfléchir à ses plans pour s’évader ensuite, elle finit par arriver à la place. Elle se décala sur la gauche afin de se mettre légèrement en retrait. Mais il ne fallait pas de trop, elle ne tenait pas à être visible en était totalement isolée. Sous son chapeau, elle scruta la foule espérant repérer quelqu’un que la famille Parr côtoyait. Oh oui, il fallait penser à tout et en allant saluer cette personne, elle était sûre de s’être fait remarquer ici. Bon, il n’était pas sûr que ses parents lui demandent des preuves mais entre ses longues disparitions et son manque d’entrain pour le mariage, ils commençaient à devenir très curieux. Autour d’elle, il y avait un fort brouhaha et Cecily se rendit compte qu’au fond, elle ne savait même pas réellement pourquoi cet homme était exécuté. Elle avait entendus des rumeurs dans la rue comme quoi il était le coupable de l’affreux incendie qui avait ravagé les rues de Londres. Cecily ne l’avait pas vu de ses propres yeux mais elle avait vu les dégâts les jours suivant. S’il était le coupable, il était en effet le plus odieux des hommes et ne méritait rien d’autre que de payer pour tous ces crimes.

C’est alors qu’un homme entouré de soldat arriva sur l’échafaudage. Cecily baissa aussitôt les yeux vers le sol ne se servant que de ses oreilles pour deviner ce qu’il se passait. Elle entendit l’explication du déroulement de l’exécution Cecily eut un haut le cœur tandis que des images se formait dans son esprit. Mais que faisait-elle ici ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Entre amour et raison, mon coeur balance


♣ Messages : 277
♣ Livre Sterling : 1006
♣ Date d'inscription : 30/07/2011
♣ Age du personnage : 21 ans
♣ Profession : princesse bâtarde reconnue de France


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: trop de rp pour l'instant, je rouvrirais ma boite quand ils seront classés ^_^
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Mer 2 Nov - 11:07


La peine de mort est le signe spécial et éternel de la barbarie


Mais qu'est ce qu'elle fichait la? Elle devait surveiller les travaux de rénovation de son nouveau domaine et voila qu'elle était sur les lieux d'une future exécution....
La question était surtout "pourquoi suis je venue alors que je déteste ça?". Elle ne le savait pas mais sentait qu'elle devait venir.

Elle s'était vêtue d'une robe simple avec un petit chapeau et elle se cacha le visage avec une cape à capuchon. Elle arriva, cependant, sur les lieux en calèche. Elle descendit de celle ci en se cachant le visage et se mêla à la foule en demandant au cochet de l'attendre un peu plus loin et qu'elle reviendrait à lui par ses propres moyens. En tant qu'ancienne paysanne, elle savait se fondre et disparaitre dans la foule sans que personne ne la voit.
Alors qu'elle tentait d'avoir une bonne place, elle repéra une jolie petite blonde dans la foule. Elle remarqua directement que c'était Cécily Parr une vieille amie qui venait souvent la voir à la Cour. Elle se dirigea vers elle évitant les flaques d'eau de ce début d'automne.

Alors qu'elle arrivait à Cécily, elle remarqua que le bruit ambiant avec augmentait d'un ton et vit un homme mal en point se faire escorter jusqu'à l'échafaud. Cécily n'avait pas l'air de se sentir totalement dans son assiette. Elle lui tapota l'épaule.


"Cécily, c'est moi Mary" Dit elle en écartant un peu les pans de sa capuche pour découvrir son visage mais pas trop.

Elle se tourna vers l'échafaud quand elle entendit des cris de stupeur. Le condamné s'était écroulé alors que l'on ne lui avait encore rien fait. La rose noire avait tué un de leur subalterne? Mais pourquoi?

Elle remarqua Svanhilde Pretorian plus loin en train de parler avec une jolie fille brune à la beauté exotique et fit signe à Cécily de la suivre. Elle arriva près de Svan et l'appela


"Svan!"

Depuis qu'elles étaient devenues "amies" Mary avait prit l'habitude d'appeler la soeur jumelle d'Anya par son diminutif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♣ Messages : 115
♣ Livre Sterling : 298
♣ Date d'inscription : 20/07/2011
♣ Age du personnage : 29 ans


MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Ven 4 Nov - 17:12

Le plus stupide des hommes est celui qui ne reconnait pas ses erreurs. Il ne voulait pas faire partie de cette catégorie dans laquelle on le cataloguait déjà bien trop souvent. Aussi, après quelques longues minutes de réflexion et de marche, les yeux dans le vague, il fit volte face et repartit dans la direction d'où il venait. Seulement Selvania n'était plus seule, il n'allait pas pouvoir lui demander de l'excuser, non il n'allait pas faire ça devant une étrangère, il se sentirait bien trop honteux. Oh et puis!Après tout! La honte ça le connait bien!

L'étrangère était blonde comme les blés avec une sorte d'aura angélique, c'était la boulangère, la personne qu'il avait entraperçu dans la foule peu de temps auparavant mais qu'il ne connaissait pas personnellement, sa bouche ayant fait plus ample connaissance avec les régals vendus par la demoiselle qu'avec les lèvres de celle ci. Il n'en rêvait de toute façon pas, non. Il ne pensait qu'à Selvania. Et elle? Pas du tout! Elle devait le trouver bien sot, bien méchant. Oh il l'avait entendu s'excuser lorsqu'il s'était éloigné, les moindres mots étaient restés gravés dans son esprit aussi clairs que si il avait été face à elle au moment où elle les avait prononcés, mais vexé et têtu comme un l'irlandais qu'il était , il avait écouté sa rancune et fait taire son petit coeur. Un coeur qui battait la chamade bien trop souvent.

Attiré comme un aimant , et voyant l'air étrange qu'affichait la brune de ses pensées, il décida de faire son grossier personnage et d'interrompre la conversation en posant sa main sur le bras de l'objet de ses tourments.

- Damoiselle Da Silva, je.. je vous prie de bien vouloir m'excuser. J'ai été impoli, ce n'était pas mon intention. Enfin si mais.. je veux dire non.. C'est à dire que j'aurais au moins dû vous dire au revoir et je ne l'ai pas fait. Alors je suis revenu et..

Oui il avait bien voulu la blesser pour se venger, mais au fond maintenant il s'en voulait de tout ceci. et puis il n'avait pas vraiment envie de dévoiler tous ses travers à quelqu'un qui n'avait déjà pas une haute opinion de lui. Mais il n'arrivait pas à formuler ses pensées correctement. Bref. Détournons son attention un instant, faisons diversion. Brian se tourna vers Svanhilde, avec un sourire craintif et dodelinant la tête d'un côté puis de l'autre , il lui dit:

-Euh...Je suis le barbier de Walfeck Street.

Elle se fichait très probablement de savoir qui il était, bref. L'approche n'était pas un fin succès. Il donnait l'impression de lui avoir annoncé qu'il était la princesse Elizabeth alors que la conversation s'apparentait pour l'instant plus à un échange aussi ridicule qu'un bonjour je suis saltimbanque lancé à une inconnue dans la foule sans aucune raison.

-Mais je ne pense pas que vous me connaissiez. Donc moi c'est Brian O'Hara, ravi de vous rencontrer! J'ai toujours rêvé de vous dire que vous êtes appétissante!.... *les yeux exorbités, il réalise son erreur dans les termes*Je veux dire vos pâtisseries sont appétissantes et succulentes!Enfin, non pas que vous soyez moins appétissante qu'elle, je n'oserais pas dire ça.. mais . Vous me comprenez?!

Ne sachant plus sur quel pied danser, il détourna les yeux pour couver du regard la sublime portugaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Selvy ♣ Âme en reconstruction


♣ Messages : 669
♣ Livre Sterling : 855
♣ Date d'inscription : 21/09/2011
♣ Localisation : Londres
♣ Age du personnage : 25 ans
♣ Profession : Tisseuse


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: 2 rps de disponible
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Jeu 10 Nov - 22:19

    Je dois avouer que j'étais assez perdue là maintenant, tout de suite. Je ne sais pas ce qu'il m'arrivait exactement, mais ça passait déjà un peu. Je retrouvais mes esprits et bizarrement, au lieu de me retrouver avec messire O'Hara, j'étais avec cette jeune femme blonde ressemblant traits pour traits à la duchesse. Puis, on interpella la jeune femme avec un "Svan", sans doute un diminutif puisque la personne la connaissait sans doute très bien. Je reconnu aussi miss Parr non loin de la jeune femme brune qui venait d'approcher de "Svan". Et au même moment, je voyais à quelques pas messire O'Hara faire volte face et revenir vers nous. Nous formions pratiquement un petit groupe de 5 personnes dans la foule. Il y avait Brian, cette jeune femme blonde ressemblant à la duchesse, cette "noble" du moins je le supposais qui était amie avec miss Parr et celle qui s'avérait être la boulangère de la ville selon les propos de Brian qui n'arrêtait pas de dire des sottises comme toujours mais j'aimais bien ce côté maladroit et gaffeur même si je ne le laissais point voir. Je n'étais pas prête à une quelconque relation avec un homme, qu'il soit riche ou pauvre, qu'il soit barbier ou chevalier. Il avait eu un geste "tendre" envers moi, en posant sa main sur mon épaule. Je ne sais pas si cela était déplacé ici, mais j'appréciais cette initiative envers ma petite personne puis il se tourna alors vers la boulangère, vers le double de la duchesse, du moins dans mon esprit c'était ainsi. La situation était assez étrange toutefois. Lui qui n'avait d'yeux que pour moi semblait être sous le charme de la jeune femme blonde, comme s'il m'ignorait après avoir eu ce geste tendre envers moi. Décidément, je ne le comprenais pas tout à fait, mais une chose était certaine, il n'était pas doué dans ces relations, surtout avec les femmes, je ne sais pas s'il en est de même avec les hommes mais tout ce qui sort de sa bouche n'est que bêtises, alors qu'il essaye de bien faire. Traiter une femme d’appétissante, même si elle est d'apparence modeste, c'est un certain manque de respect. Il a bien essayé de se rattraper mais ça n'a pas fonctionné. Il détourna son regard dans ma direction, comme pour y trouver un peu de réconfort. Mais je faisais un petit non de la tête comme pour lui dire implicitement : "Décidément, tu es irrattrapable." J'ouvrais alors la bouche pour lui dire qu'on avait compris ce qu'il avait voulu dire, mais qu'il ferrait mieux de ne pas en dire plus.

    " Je pense que nous avons compris ce que vous vouliez dire messire O'Hara, mais je crois qu'il est à présent mieux que nous allions boire quelques choses, ou que nous rentrions chez nous. Qu'en pensez-vous ? "

    En disant cela, je regardais Brian, mais aussi "Svan", Cecily et l'autre jeune femme. Une exécution n'est pas le lieu le plus propice à faire des rencontres et à tisser de nouvelles amitiés mais voyez-vous, je pensais que c'était un bon moment pour le faire. Après, si les réponses étaient négatives, je comprendrais tout à fait que nous ne nous mêlions pas trop ensemble, mais pour ma part, ça ne me dérangeais pas le moins du monde.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

♦ Lord now, actually ♦ But there's still rage inside


♣ Messages : 433
♣ Livre Sterling : 185
♣ Date d'inscription : 04/07/2011
♣ Localisation : Là où il doit être, toujours.
♣ Age du personnage : 31 ans
♣ Profession : Lord


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: Chef, oui chef !
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Ven 11 Nov - 17:46



Combattre le mal par le mal.




Gui n’avait porté aucune croix au sommet d’aucune montagne, son front demeurant vierge de toute couronne d’épines. Il n’était pas non plus adulé par les sarrasins comme celui récitant à qui voulait bien l’écouter les paroles du Tout Puissant. Il n’était donc ni Jésus ni Mahomet, mais un simple mortel, seulement armé contre la vie de ses deux poings, de son épée toujours affutée ainsi que de son courage. Pourtant, que ses pensées se révélaient prophétiques !

Comme tous les bourgeois, nobles et simples citadins rassemblés là, à ses oreilles retentit le sifflement perçant d’une flèche décochée de nulle part, comme apparue en plein néant. Par réflexe, le Lord se crispa sur sa chaise, prêt à se jeter au sol, son regard balayant la scène lui faisant face afin de trouver l’origine de ce son si caractéristique, et si bien connu. Un brouhaha grandissant provenant des spectateurs placés au plus près de l’échafaud le poussa cependant à ne plus écouter complètement son instinct quasi animal l’ayant déjà métamorphosé en guerrier aguerri, pour scruter, comme des centaines d’autres paires d’yeux, le cadavre de celui qui n’aurait théoriquement pas dû être encore mort. Amusant, comme tous se trouvaient alors sur un pied d’égalité, quel que soit leur rang, alors unis dans la plus parfaite stupeur ! Ironique, comme l’ordre du Roi serait exaucé, mais pas de la manière dont on l’aurait cru ! Certes, Fleming pourrait en sourire par la suite. Mais pour le moment, tout allait plutôt de travers, et cela n’avait rien de drôle.

Être plus malin que la masse, voilà l’enjeu. Plus encore qu’en temps ordinaire, où se montrer futé apportait autant d’avantages que de brio, l’intelligence, ou du moins l’intuition de ceux désireux de protéger la Couronne, pouvait avec une pointe de chance parvenir à piéger les membres de la caste terroriste. Certes, il s’agissait de personnes brillantes, admettons-le : parvenir à infiltrer la Tour de Londres ne montrait que trop les relations haut placées que possédait ce réseau, de même que leur conviction plus qu’inébranlable… Gui était-il capable de devenir un adversaire à la hauteur, capable de remporter la partie, de s’en tirer en vie ? Cette question, le Lord ne se la posait pas. Son raisonnement se voyait remplacé par des actes, une ligne de conduite des plus claires, et des plus succinctes : se placer en retrait, dans l’espoir de croiser la route des assassins, de leur barrer le passage. Les arrêter à lui seul ? Du moins les ralentir. Si des gardes pouvaient faire leur apparition et lui prêter main forte, ce ne serait pas plus mal… Mais enfin, il fallait d’abord apercevoir les fuyards.

Et la peur, dans tout ça ? La vie lui déplaisait-elle à un tel point, pour que le britannique prît de tels risques sans que personne ne le lui ait demandé, ni que ce coup d’éclat servît particulièrement ses intérêts ? Ciel, le voilà héroïque… Ou plutôt lassé, diablement irrité à l’idée d’être prisonnier de la spirale infernale nommée Rose Noire. Tant que ces tueurs seraient actifs, il serait en danger, lui et tous ceux servant le Roi pour des plus ou moins bonnes raisons. Et si Gui courrait un péril, il était de même pour ses proches, que ce soit sa fiancée… Ou encore sa sœur. Et il était bien évidemment hors de question d’être la cause des maux de ces êtres si essentiels à son existence : oubliant que ces mêmes demoiselles qu’il souhaitait préserver seraient immanquablement et profondément attristées s’il était blessé -ou pire-, Fleming se lançait sans hésitation à l’assaut d’un monstre invisible, surpuissant et numériquement supérieur, acceptant la possible souffrance à venir comme gage d’une tranquillité future.

Il était cependant incroyable qu’à chaque fois que le noble assistait à une cérémonie publique organisée par Sa Majesté, il dût jouer aux héros et risquer sa vie au nom d’un suzerain dont il ne souhaitait que la perte. Dieu désirait certainement le ramener sur la voie de la justice désintéressée ! Quoi qu’il en soit, Gui ne se cloitrerait pas pour autant en son manoir, et agirait pour une fois selon la volonté du Tout Puissant. Ses pas le menèrent à une dizaine de mètres de la foule, ses yeux fouillant les remparts de même que les rares portes desservant la cour, en quête d’un mouvement, d’un signe de vie qui n’aurait pas dû se trouver là. Quelle ironie, que la Princesse Mary, autre notable à laquelle il aurait dû apporter assistance et mettre à l’abri, se trouvât si loin, et qu’il s’en éloignât, inconscient de sa présence… L’épée au clair, Fleming se tenait prêt à tout, sauf peut-être à être pris lui-même pour un des intrigants ayant orchestrée la mort précoce du condamné. La malchance frapperait-elle encore, menaçant les innocents, tout en permettant aux coupables de s’en tirer encore ? Allons, que tous se ressaisissent, même le Destin ! La Rose Noire finirait bien par se connaître un revers de fortune, et il se trouvait que le Lord avait décidé que ce serait en ce jour, et en cette prison où naîtrait l’espoir de voir un avenir meilleur, là où tant de désespoir s’était accumulé au sein des cellules, et au fil des complaintes des emprisonnés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


♣ Messages : 279
♣ Livre Sterling : 755
♣ Date d'inscription : 04/01/2011


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?:
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Ven 18 Nov - 14:00

Dimanche, cet évènement prendra fin, pensez à conclure Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumsactifs.com


♣ Messages : 279
♣ Livre Sterling : 755
♣ Date d'inscription : 04/01/2011


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?:
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   Dim 20 Nov - 14:53




❀ CONCLUSION


25 Juin 1536

Voilà, le traître était enfin mort, mais pas de la façon dont tous le désiré. En regardant les visage,s de l'assemblée qui se trouvait autour du peloton d’exécution, nous pouvions voir plusieurs types de réactions.
La colère, présente sur la plupart des visages qui souhaitaient une mort lente et douloureuse pour celui qui était l'ennemi de l'Angleterre. Ces personnes avaient perdus un proche et aujourd'hui ils auraient voulu une vengeance juste.
Il y avait aussi les neutres, ceux qui se fichaient de la situation, après tout l'homme était mort et il ne causerait plus jamais le malheur sur les vertes prairies anglaises.
Par contre, si nous regardons plus précisément, certaines personnes se sentent soulagés, puisque l'homme qui était maintenant mort, avait été par le passé un ami, un proche.
En ce jour de juin 1536, la Rose Noire se trouvait à nouveau victorieuse et était omniprésente dans nos rues anglaises.

Il était maintenant temps de retourner à nos vies et de quitter cette scène, après tout la Rose Noire était toujours là et le peuple anglais n'avait plus qu'une chose à faire traquer l'ennemi pour préserver sa vie.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumsactifs.com

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENEMENT 04 ♣ " L'exécution du Traître "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [EVENEMENT] Bal masqué de Serpentard
» Evenement en cours ~ Préparez vous o/
» Quel evenement positif vous a marque depuis le depart de Duvalier en 1986?
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» [Guide]Les évènements insolites
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAJESTIC ROSE ♚ :: Londres :: La Tour de Londres :: Le Peloton d'Exécution-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com