AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 EVENEMENT 05 ♣ " Mort d'un ami. "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


♣ Messages : 279
♣ Livre Sterling : 755
♣ Date d'inscription : 04/01/2011


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?:
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: EVENEMENT 05 ♣ " Mort d'un ami. "   Mar 20 Sep - 17:20




❀ MORT D'UN AMI


09 Juin 1536

L'incendie provoquait par la Rose Noire avait fait beaucoup de dégâts, que cela soit matériels, mais aussi des vies qui ont été perdu durant cette funeste nuit. Depuis trois jours, les mises en terre se multipliaient et tous pleuraient, un mari, une femme, des enfants, des parents ou encore un ami.
Aujourd'hui, une petite communauté d'anglais pleurait un père, mais aussi un noble ami : Stephen Buckett. Nulle ne sait, comment sa mort était arrivée, mais voilà, le lendemain de l'incendie, son corps avait été retrouvé dans les décombres, par un fils apeuré. Pauvre Bastian Buckett, le voilà maintenant bien seul.

Notre cadre se situe au matin du 9 Juin, la rosée ne s'était pas encore estompée. La matinée était triste et un petit groupe de personnes entourait un sombre trou où se trouvait un corps recouvert d'un drap blanc immaculé. Stephen Buckett, ce noble homme qu'on appréciait, mais qu'on connait peu. Avec sa mort, il étouffait avec lui ses secrets, mais sa mémoire restait conservé grâce à son propre fils, qui ressemblait tant à son père.
Après la découverte du corps de cet homme sans histoire, de nombreuses rumeurs ont commencé à courir à propos d'un assassinat, mais les preuves ont toutes brûlé et personne ne sera à jamais la vérité.
Mystérieux, Stephen Buckett l'était de son vivant et il le resterait aussi dans la mort.

Ce que vous devez faire ♦

▬ Pour rester logique, tous ne peuvent pas participer à cet évènement. Pour rester cohérent, vous ne pouvez participer, que si vous aviez un lien quelconque avec Stephen Buckett.
▬ Ici vous assisterez à l'enterrement de Stephen et vous apporterez du soutient à son fils.
▬ Dans ce petit évènement, vous pouvez converser avec les amis de Stephen pour dire vos impressions à propos de sa mort. Cependant veuillez ne pas troubler la cérémonie.
▬ Comme Stephen n'est pas un noble, son enterrement sera très sobre, donc pas de dorures ni de cercueil en bois.
▬ En ce qui concerne la cérémonie, n'étant pas des experts en enterrement de l'époque, avec le staff, nous vous conseillons de ne pas trop donner de détails. On peut vous dire que la cérémonie est très simple, avec un pauvre prêtre qui préside et à la fin, un homme recouvre la tombe de terre.
▬ Encore une fois, cohérence et logique seront vos mots d'ordre.

Bon jeu à vous.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumsactifs.com
avatar

Une rose est belle ♣ Ses épines piquent


♣ Messages : 673
♣ Livre Sterling : 1040
♣ Date d'inscription : 01/07/2011
♣ Localisation : Landscape Village
♣ Age du personnage : 24 ans
♣ Profession : Bourgeoise toujours prête à aider les plus faibles.


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: Ah que oui :p
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 05 ♣ " Mort d'un ami. "   Dim 25 Sep - 11:26


In memory of a friend.
Or more.



Un triste jour, pour un triste événement. La brume encore présente sur la ville portuaire faisait régner une atmosphère humide, fraîche, mystérieuse. Le champ de vision s'étendait jusqu'à la limite des murs entourant le cimetière et ses tombes, où reposaient des morts depuis des années voir des siècles. Le ciel n'était pas encore bleu, quelques nuages étaient encore présents, comme pour donner une touche de tristesse à la scène qui se déroulait à terre.

Une petite communauté était rassemblée autour d'un trou, dans lequel se trouvait le corps de Stephen Buckett, protégé d'un drap blanc comme neige. Parmi les personnes présentent à cette cérémonie funeste, Marianne Foster était celle qui semblait la plus calme. Se tenant un peu à l'écart du groupe, son visage n'exprimait aucune émotion. La seule chose qui pouvait la trahir n'était autre que ses cernes dessinées en dessous de ses yeux rouges. Depuis l'incendie qui avait ravagé une bonne partie de Londres, l'émotion l'avait consumée à petit feu. Il y avait tout d'abord eu le remord de la mort du tailleur lors de cette folle nuit, suivi de la peur d'avoir perdu l'un de ces amis, Hugh Fitzpatrick. Heureusement, grâce à des rumeurs, elle avait pu avoir la certitude que ce dernier s'en était sorti indemne. Un court instant de joie avant d'apprendre du bouche-à-oreille la mort d'un être qui lui était un tant soit peu cher.

Stephen avait fait partie du cercle proche de la demoiselle. Depuis leur première rencontre, et elle le savait, l'artiste avait été plus ou moins attiré vers elle. De fait, ses discrètes tentatives de la séduire ainsi que ses nombreux compliments sur sa personne ne lui étaient jamais passés inaperçus. Elle l'avait toujours apprécié, et pourtant, elle n'avait rien laissé paraître. La crainte de représailles de la part de son fiancé ainsi que de son père ? Les deux hommes n'auraient certainement pas acceptés que l'objet de leur affaire partent avec un autre que l'élu imposé. Cependant, il fallait bien l'admettre, Buckett avait réussi à séduire Marianne, qui l'avait vu longtemps comme son potentiel sauveur d'un mariage qu'elle n'avait pas souhaité. Elle n'aurait toutefois pas pu affirmer jusqu'où leur forte amitié les aurait emmenée, ni si son courage l'aurait poussée à tenir tête au sieur Foster et briser ses chances de voir un jour sa fille unique riche. Non pas que Stephen soit pauvre, mais disons simplement qu'il avait dans sa poche beaucoup moins que Lord Fleming.
Les yeux de la jeune femme étaient rivés vers la masse qui sera bientôt recouverte de terre et cachée aux yeux du commun des mortels. Et dire que pour sa mère, elle s'était retrouvée dans la même position, quelques années auparavant. C'était le deuxième être cher qui disparaissait de sa vie. Et ce ne sera pas le dernier. D'autres proches du défunt le regardait. Le prêtre officiait Lui seul parlait, tandis que certains étaient en larme.

Miss Foster ne connaissait aucune personne présente. Somme toute se trouvait parmi elles le jeune Bastian, fils de Stephen, ainsi ses amis, venus lui rendre hommage une dernière fois. Ce que pouvait ressentir son héritier, elle l'avait elle-même sentit lors de l'enterrement de sa génitrice. Ce sentiment d'être abandonné, qu'une partie de vous s'en allait... Cela devait être encore plus dur à vivre pour lui, du fait qu'il n'est plus réellement de parent... Un pincement au coeur la saisit, alors qu'une larme coula lentement le long de sa joue gauche avant d'être écrasée sévèrement par sa main emmitouflées dans une sorte de bandeau de laine faisant office de mitaines.

_________________

♣️ I’m everything you can’t control

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secret-of-stonehenge.forumgratuit.org/
avatar

Anya ♣ Duchesse de votre coeur


♣ Messages : 3065
♣ Livre Sterling : 5088
♣ Date d'inscription : 28/03/2011
♣ Localisation : A Londres
♣ Age du personnage : 20 ans
♣ Profession : Duchesse


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: Oui
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 05 ♣ " Mort d'un ami. "   Sam 1 Oct - 21:21




« Chapitre I ♣ Pour la Mémoire d'un ami. »
La nuit tout comme le jour avait été morne, c'était comme si la nature s'était elle-même octroyait de donner aux anglais un moment de deuil, une paix pour mieux enterrer les morts. Voilà maintenant quelques jours que la Rose Noire avait frappé et son fléau avait brisé le cœur de bon nombre de personne. Des enfants, des femmes, des vieillards, des honnêtes gens avaient disparu aussi cruellement, privant ainsi leur famille de leur amour. La vie nous apportait toujours son lot de surprise, qu'elles soient bonnes ou mauvaises, pourtant en ce moment, le cœur des anglais n'arrivait pas à imaginer que de si sombres évènements pouvaient leur arriver. Des questions tous s'en posait, comme la silhouette attristée qui avançait à pas lent dans le cimetière. On ne voyait à peine son visage, et seule la peau de ses mains apparaissait derrière sa cape noire d'un tissu précieux. Dans l'une de ses mains, la noble dame tenait une rose rouge. Elle tenait vraiment à cette fleur qui caractérisée le mieux pour elle, la personne à qui elle voulait l'offrir.
L'heure était plus que matinale quand la Duchesse de Devonshire avait quitté sa demeure. Elle n'avait pas attendu d'avoir l'autorisation de son mari pour fuir, parce que oui, la belle jeune femme fuyait l'homme qu'elle aimait et cela depuis les sombres révélations de sa sœur. Antanasia ne s'en remettait pas de connaître enfin la vérité et elle se sentait amère de la trahison de son époux. Avec l'aide de sa plus fidèle servante, elle avait quitté son petit manoir londonien, habillé le plus simplement possible. C'était seulement hier que la triste nouvelle était arrivée jusqu'à ses oreilles : Stephen Buckett était mort, il avait péri dans l'incendie, comme bon nombre de personne qui vivait dans les quartiers londoniens qui avaient été touché. Le choque fût inévitable et son cœur s'était rempli de tristesse à l'annonce de la mort de son ami. Elle qui aimait correspondre avec lui, elle ne recevrait plus jamais l'une de ses lettres. Plus jamais Stephen Buckett exprimerait son art sur les estrades anglaises, un homme si brave était mort et cela, Antanasia avait du mal à le supporter.
Pauvre Stephen et pauvre Bastian qui se retrouvait maintenant seul à affronter les affres de la vie. Durant toute la journée précédente, la jeune femme avait tenté d'entrer en contact avec le fils de son ami, mais nulle nouvelle n'avait circulé, elle espérait donc le voir aujourd'hui pour exaucer la promesse qu'elle avait faite au père.
Calmement, la Duchesse de Devonshire marchait entre les tombes, son allure était simple et nul ne pouvait deviner son rang. Pour une fois, Anya se sentait comme le commun des mortels, se mettant ainsi au même niveau que tout le monde. De toute façon se disait-elle, face à un tel moment, les anglais étaient tous pareilles. Ils avaient tous perdu un être cher et aucune distinction ne pouvait être faite entre les rangs et niveaux sociales des victimes. Son cœur se serra à chaque fois qu'elle passait devant une mise en terre et derrière les draps qui servaient à camoufler le corps, elle ne pouvait qu'imaginer, la détresse des familles. Avec tout cela, elle sentait que ses problèmes étaient bien futiles. La jeune femme se disait pour elle-même que maintenant, avec la disparition de leurs habitations et commerces, le peuple de Londres allait être plus pauvre et que la misère allait remplir les rues. Voilà les malheurs que causaient la Rose Noire, ces personnes qui se battaient pour leurs idéaux ne se rendaient pas compte des conséquences qu'elles infligeaient aux plus démunis. Antanasia allait devoir se battre un peu plus pour adoucir la vie des plus malheureux, ce qui avait de positif dans cela, c'est qu'elle serait loin de son mari, mais avant cela, elle ne souhaitait qu'une chose éloigner sa fille de cet univers et la reconduire à Devonshire's House, là où elle vivrait en paix.
Après s'être arrêté quelques instants auprès d'une famille qu'elle connaissait bien, pour l'avoir aidé du mieux qu'elle pouvait par le passé, la Duchesse de Devonshire continua son chemin jusqu'au trou qui avait été creusé pour Stephen. Se sentant un peu décalé, elle resta quelques mètres plus loin. Étrangement Bastian n'était pas là et ne pas le voir inquiéta un peu plus la jeune femme à propos du sort du fils Buckett. Mais au final, le jeune garçon arriva sa plaçant devant la tombe, son visage reflétant la tristesse. A ce moment-là, Antanasia aurait bien aimé prendre dans ses bras et consoler le jeune garçon, mais il la connaissait à peine, ce geste était donc inutile.
La cérémonie funèbre était simple, tel étai le rang de Stephen et le prêtre ne s'attarda pas bien longtemps auprès du corps. La jeune femme était peinée et devant la grandeur d'âme du disparût, il aurait mérité une plus belle cérémonie et une cercueil de bois.
Alors que les personnes commençaient à s'éloigner, Antanasia s'approcha de la tombe qui n'était pas encore recouverte. Brièvement, elle jeta un regard sur le corps enveloppé d'un drap blanc et elle y jeta la rose rouge. La Duchesse regarda alors pour savoir où se trouvait Bastian, comme il n'était pas seul, elle préféra s'éloigner et attendre plus loin que les quelques personnes qui étaient présentes quittent le lieu. Après tout, la peine que ressentait ces personnes n'étaient pas la sienne, elle était une noble et non pas une personne du peuple. Elle quand ses proches disparaissaient, ils avaient le droit à un plus bel éloge funèbre et à de vrais tombes. La vie était injuste, si injuste.

_________________
Antanasia de Devonshire
L'amour peut nous faire souffrir, nous faire pleurer, mais l'amour est surtout la plus belle chose qui vaut d'être vécue. Antanasia de Devonshire, duchesse, épouse et mère. Femme en perdition qui a vécu dans le mensonge. ► hellsangels.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

Invité




MessageSujet: Re: EVENEMENT 05 ♣ " Mort d'un ami. "   Dim 9 Oct - 14:09


Bastian n'en pouvait plus ce matin. L'auror l'avait réveillé et ses yeux encore bouffis par le manque de sommeil eurent du mal à s'ouvrir. Pourtant, il le fallait bien, car aujourd'hui était le jour de l’enterrement de son père. Tristes heures qu'il avait passé ces dernières journées. Au début, il n'avait pas pu se résoudre à affronter la réalité. Son père... mort ? Tout avait été très vite : on l'avait prévenu, il était accouru transi de peur et de panique, il avait pleuré, puis il était même allé travaillé le lendemain. Stephen n'aurait pas voulu qu'il reste sans rien faire, démuni dans ce monde de fous. Il avait repris son travail le jour suivant. Servir à l'auberge lui avait procuré le calme et l'oubli. Son but avait été de poser des couverts et d'amener aux gens des victuailles. Il en avait presque oublier la douleur qu'il éprouvait malheureusement maintenant.

L'air morose, il se lava le visage dans une cuve remplie d'eau. Ce matin, il allait enfin faire son deuil comme la société le convenait. Des amis l'avaient aidés à préparer et à financer l'enterrement. C'était vraiment gentils de leur part. Maintenant, il leur redevait une dette et Bastian Buckett était un homme de parole. Un homme, pas un adolescent. Il vit seul à présent et doit gagner sa vie de ses propres mains. Alors oui, c'est un homme.

L'esprit de Bastian s'embruma jusqu'à ce qu'il voit le drap blanc où reposait son père (ou ce qu'il en restait). Saleté d'incendie ! Bastian réprima une vive envie de partir en courant et de couper violemment du bois. Mais il serra les mains en poing. La colère passa et il put se concentrer à nouveau sur la cérémonie. Le sentier fut long à serpenter. Il se trouvait devant la file. Et il marchait lentement. A chaque pas, il se remémora ce que son père avait sacrifier pour lui, ce qu'il lui avait appris, ce qu'il avait hérité de Stephen. Les moments les plus saisissant le rembrunirent. Ces temps de bonheur étaient révolu pour le jeune garçon, il en était conscient. Son père avait été TOUTE sa famille.

Arrivé devant la tombe, les personnes venus se recueillir encerclèrent l'endroit. La pasteur fit vite. Stephen n'avait jamais été un homme friand de gourmandise et de luxe. Une petite messe suffisait. Bastian avait voulu garder cette monotonie et avait convaincu ses amis. Une simple messe. Puis, vint le moment où il dut se recueillir devant le corps. Cependant, avec tous ces gens autours de lui, il ne se sentait pas à l'aise. Non, ce n'était sûrement l'instant le plus idéal pour prier. Il s'avança quand même pour faire bonne impression. Il prierai plus tard lorsque tout le monde sera parti. Puis, après un temps de silence, il prit une rose rouge, la seule décoration, et la jeta doucement sur le drap. Celle-ci tomba sur le corps. Les yeux de Bastian s'embuèrent. Il venait de dire adieu à Stephen pour de bon. Une larme roula sur sa joue rougie par la brise. Il eut soudainement froid. Il réprima ses frissons et se mit à côté de la pauvre tombe, les yeux fixés au sol. Il n'osait pas regarder les gens défilés. Après, peut-être, mais maintenant son coeur était brisé par la tristesse et la solitude.



Dernière édition par Bastian A. Buckett le Mar 1 Nov - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Une rose est belle ♣ Ses épines piquent


♣ Messages : 673
♣ Livre Sterling : 1040
♣ Date d'inscription : 01/07/2011
♣ Localisation : Landscape Village
♣ Age du personnage : 24 ans
♣ Profession : Bourgeoise toujours prête à aider les plus faibles.


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?: Ah que oui :p
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 05 ♣ " Mort d'un ami. "   Mar 1 Nov - 13:41

Une à une, les personnes présentent à la cérémonie s'avançaient afin de déposer une rose sur le corps sans vie de l'artiste. Toujours aussi silencieuse, Marianne les observait. Lentement, mais sûrement, la foule disparaissait après un dernier hommage. Elle fut l'une des dernières à se présenter face au trou creusé, face à une réalité difficile à admettre. Stephen était parti. Elle n'entendra plus son rire, ni ses paroles douces afin de l'amener à lui, ni ses tours qui la faisaient tant rire. Tout ça était désormais fini. Nerveusement, la miss amena l'une des roses qu'elle tenait dans ses mains (la deuxième servira pour la tombe de sa mère sur le chemin du retour) jusqu'à sa bouche et y murmura des paroles que nul être ne pouvait entendre, si ce n'est un Dieu, avant de la jeter avec ses camarade.
Ses yeux ne pouvaient pas quitter la masse. Et elle l'imagina allonger, les yeux fermés, comme s'il était en train de dormir dans un sommeil profond et duquel il ne pourra sortir. Dans sa tête, il semblait si paisible. Là où il était parti, il n'y avait aucun doute : il sera beaucoup mieux que sur terre.

Alors que des hommes commençaient à recouvrir le corps du défunt père, la bourgeoise remonta ses yeux et croisa un instant le regard d'Antanasia de Devonshire, qu'elle salua d'un timide sourire. Elle continua son parcours et tomba sur un jeune homme qui ne devait être autre que le fils de Stephen : Bastian.
L'envie d'aller le voir, et de lui dire qu'elle comprenait parfaitement ce qu'il éprouvait dans cette dure épreuve, lui traversa l'esprit. Cependant, et cela se voyait très nettement sur son visage, Marianne sentit que ce n'était pas le moment approprié. C'était l'heure de la tristesse et de l'oublie. Beaucoup de gens avant elle avait certainement été lui parler pour lui témoigner leur chagrin face à cette nouvelle. Inutile d'en ajouter davantage, cela ne ferait qu'ajouter à la charger lourde qu'il portait sur ses épaules. Désormais, il devra se débrouiller seul. N'importe qui est amené à l'être un jour où l'autre, mais nous y sommes toujours plus ou moins préparé. Bastian l'avait appris quelques jours plutôt, sans s'y être attendu. Même pour l'homme le plus fort sur le plan émotif, cette circonstance provoquait fréquemment un choc plus ou moins important.
Encore une fois, l'envie fut plus forte que la raison.

La demoiselle serra sa cape un peu plus autour d'elle et marcha jusqu'à la hauteur du jeune Buckett. Se mettant à ses côtés, elle regarda les hommes remplir de terre le trou. Dans sa vie, elle n'avait dû l'apercevoir qu'une seule fois, sans lui parler plus que cela. Sans doute ne saurait-il pas qui elle est, d'ailleurs, et oublierait bien vite ce qu'elle allait lui dire. Au moins, miss Foster aurait quelque chose en moins sur sa conscience et aurait l'impression de faire une bonne action. Pour Stephen.


-Je suis désolé pour votre père. Dit-elle aussi doucement que possible. Si... Si jamais vous avez besoin de quelque chose, je serai prête à vous aider. Ma porte est toujours ouverte, à Landscape.

Au moins, si elle lui est totalement inconnue, il aurait une indication pour la trouver si besoin est.

Sur ses quelques mots, Marianne remonta son capuchon sur ses cheveux bruns et tourna les talons, sentant à nouveau les larmes lui monter aux yeux. La brume toujours présente absorba sa silhouette au fur et à mesure de ses pas, la faisant invisible. Sa direction ? Le cimetière de Landscape afin de se recueillir sur la tombe de sa mère. Il faut croire que c'était le jour parfait pour ça. ET ensuite ? Comme d'ordinaire depuis ces derniers temps : elle rentrera chez elle et consumera sa tristesse dans sa solitude, tentant d'oublier les derniers événements bouleversant.

_________________

♣️ I’m everything you can’t control

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://secret-of-stonehenge.forumgratuit.org/


♣ Messages : 279
♣ Livre Sterling : 755
♣ Date d'inscription : 04/01/2011


♣ Vos lettres de Noblesse
♣ Libre pour RP ?:
♣ Relationship:
♣ Inventaire:

MessageSujet: Re: EVENEMENT 05 ♣ " Mort d'un ami. "   Mar 20 Déc - 23:41

Évènement terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://majesticrose.forumsactifs.com

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: EVENEMENT 05 ♣ " Mort d'un ami. "   

Revenir en haut Aller en bas
 

EVENEMENT 05 ♣ " Mort d'un ami. "

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !
» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» Menaces de mort contre Wyclef Jean.
» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAJESTIC ROSE ♚ :: Londres :: Les Rues :: Le Cimetière-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit